17/01/2010

Cherche mon sapin

« Gamin ». « Oui, papa ». « Où est le sapin de Noël ? ». « Petit papa Noël est passé ». « Gamin, tu as oublié la virgule entre papa et Noël ». « Oui, papa. Petit papa, virgule, Noël est passé. Le camion aussi ». « Quel camion, gamin ? ». « Le camion poubelle qui ramasse les sapins de Noël, papa ». « Mais, gamin, c’est un sapin artificiel, qui se replie comme un parapluie et qui se range dans la cave ». « Tu n’avais qu’à le ranger, papa. Je te connais, avec toi le sapin aurait encore été là à Pâques ». « C’est vrai, gamin, mais sais-tu ce que coûte un parapluie à aiguilles ? ». « Papa, si tu avais de l’ordre tu aurais rangé le sapin ». « Et les boules, gamin ? ». « Camion, papa ». « Et les petits personnages, gamin ? ». « Camion, papa ». « Et la guirlande, gamin ? ». « Camion, papa ». « Et le petit Jésus, gamin ? ». « Il est dans la caisse de Noël, emballé avec l’âne et le bœuf pour ne pas qu’Il voit Joseph et Marie, que j’ai emballé ensemble, lui faire une petite sœur ». « Et les moutons, gamin ? ». « Tant pis si la pure laine vierge va coûter plus cher mais je les ai mis avec les bergers dans le même essuie-tout ». « Et les rois mages, gamin ». « Ils font de la musique dans la boîte, papa ». « De la musique, gamin ? ». « Ben oui, papa. Comme il n’y avait plus d’essuie-tout pour les emballer séparément, je les ai emballés dans ta chaussette orpheline et ils font de la musique à l’envers ». « De la musique à l’envers ? ». « Ben oui, papa, en musique, une blanche vaut deux noires, mais, chez les mages, c’est un noir pour deux blancs ». « Heuuu ».

04/10/2008

Cherche un parasol doré

Les parachutes dorés, c’est horrible. Hop, coup de pied au cul de Maurice ou d’Herman et ils reçoivent plus de millions d’euros que moi en toute une vie. J’habite au cinquième. C’est vrai que j’aurais besoin d’un parachute quand j’arrose le bonzaï en été sur le balcon. Je me fiche de la couleur, pourvu qu’il s’ouvre. Pour le doré, je me contenterai d’un parapluie. Mieux, n’étant pas gourmand, je cherche un emploi chez un marchand de glaces qui pique des petits parasols dorés dans les boules.

04/08/2006

Cherche deux petits parapluies

J'ai passé toutes mes vacances avec des tongs. Le tong, c'est le string des pieds. Au début, ça fait un peu sado-maso à la japonaise. Poupouce s'écarte de la meute. Poupouce, c'est comme ça que j'appelle mon gros orteil. J'ai beau lui chanter "Viens, Poupouce, viens Poupouce, viens" il s'écarte, à cause du string. Aujourd'hui j'ai repris le boulot. En tongs. Plus moyen de faire rentrer mes cinq petites saucisses dans le soulier. Poupouce reste dehors. J'ai des pieds de palmipède. Je ne veux pas attraper la grippe aviaire et, comme il pleut, je cherche deux petits parapluies pour tongs.