23/10/2007

Cherche un tabouret à frein

Un copain est venu avec son tabouret de piano m’aider à changer les ampoules électriques. Pourquoi un tabouret à piano, me direz-vous. Hé, ho, pas con, le tabouret à piano a un pied en forme de vis, quand tu tournes dans le sens des aiguilles d’une montre, le siège du tabouret monte, quand tu dévisses, il descend. C’est fait pour les pianistes, les pianistes à petits bras doivent monter leur derrière plus haut pour arriver aux touches. C’est merveilleux, la musique. Comme j’ai le vertige, j’avais besoin d’un copain qui ne l’a pas. « OK, je tiens l’ampoule, descend moi ». Je dévisse et, comme un patineur artistique, mon copain tourne, tourne, tourne. « Stop, j’ai l’ampoule ». « Tiens, voilà la nouvelle ». Et je visse, et mon copain tourne, tourne, tourne jusqu’à ce que paf, boum, aïe, le copain se pète le crâne au plafond. Je cherche un tabouret de piano avec frein car il reste trois ampoules à remplacer.