26/01/2010

Cherche à faire carrière

« Papa ». « Oui, gamin ». « Papa, je pense que tu aurais pu faire une grande carrière ». « En tant que quoi, gamin ? ». « Pétomane, papa ». « Pétomane, gamin ? ». « Oui, papa, tu as le son mais tu devrais travailler la mélodie. Et chanter en duo ». « En duo, gamin ! Avec qui ? ». « Avec toi, papa ». « Expliques-moi, gamin ». « Par exemple, papa, tu chantes et tu t’accompagnes avec ta pétomanie : L’homme de Crôôo, poum, l’homme de Mâââ, poum, l’homme de gnon, poum, l’homme de Cromagnon, poum poum ou Mais laisse mes mains sur tes hanches, poum, ne fais pas cet air furibond, poum, oui tu l’auras, ta revanche, poum, tu seras mâââ, poum poum, dernière chanson ». « Gamin, je commence à y croire. Je vais essayer de faire la flûte dans Il est cinq heures Paris s’éveille ». « Papa, reste modeste, veux-tu. Contente-toi d’Oberbayern, de Bierfeesten. Au mieux, en t’entraînant, tu arriveras à être dans la chorale pour les chants de Noël en décembre. Oh, douuu-ouce nuit, poum, sain-hainte nuit, poum, que j’aime ta ramûûûre, poum, poupoupoum poum poum ». « Ah, gamin, je me sens bien dans le rôle. Mais les spectateurs vont-ils me sentir ? ». « Papa, tu ne dois faire ça que des chapiteaux en plein air ». « Heuuu ».

29/10/2008

Cherche la Toussaint pour Monmon

Pour la Toussaint, sur la tombe de  mon Monmon, j’ai mis une boîte de cassoulet. Il avait horreur des fleurs coupées. Lui, il aimait le cassoulet, avec beaucoup de haricots, parce qu’il était champion pétomane et qu’il amusait les gens lors des mariages et des fêtes d’école. Je suppose que, là-haut, ça doit péter ferme. Alors je lui ai amené du carburant. Une boîte. Date de péremption dans plus de deux ans. J’ai lu l’étiquette, il n’y a que de bon, rien d’italien, pas de mozzarella. Monmon, si tu m’entends, fais nous un gros orage, je saurai que c’est toi.