04/09/2010

Les examens de Robert

« Salut, Robert ». « Salut ». « Tu as toujours ton bouchon ? ». « Ben oui puisque je suis ici pour des examens ». « Et elles sont difficiles les questions ? ». « Quelles questions ? ». « Les questions des examens ? ». « Idiot, ce sont des examens médicaux. Pendant les examens je dors ». « Veinard, Robert. Si j’avais eu de tels examens j’en serais sorti avec la plus haute distinction ». « On me fait une piqûre et je dors. Eux, ils me tripotent ». « Et tu te laisses faire ? ». « Je dors que je te dis ». « Et tu n’essayes pas d’ouvrir ne fut-ce qu’un œil  pour voir s’ils ne sont pas en train de déjà faire ton autopsie ? Fais gaffe, Robert, ton diplôme sera peut-être un permis d’inhumer. Vérifie bien que c’est à toi qu’on fait la piqûre pour dormir et pas à un autre, les erreurs médicales ça existe. J’ai connu un type à qui on devait enlever une couille et on lui a enlevé la bonne ». « M’en fiche. Moi, c’est UNE boule et c’est dans l’œsophage. Merci d’être venu et à plus ». « Heuuu ».

14/12/2006

Cherche le bon mot

Je suis allé me faire inoculer le vaccin contre la grippe. C'était une nouvelle doctoresse, jeune et avec ce qu'il faut où il faut. "Veuillez dégager l'endroit où vous voulez que je vous pique". "Oui, oui, madame". Hop, ceinture, hop, pantalon, hop, slip. "Mais, monsieur, que faites-vous ?". "Ben, heuuu, inoculer, heuuu, non ?". "Monsieur, c'est dans le bras que ça se passe". "Ha, dans le bras, inoculer, inoculer dans le bras, ha, ah bon". Je cherche le bon mot. Comment dit-on inoculer quand ça se passe dans le bras.