18/08/2010

Le KIRIGOL de Robert

« Robert, excuse-moi, je te dirai bonjour après, mais c’est quoi ces cachets que je ne connais pas ? ». « C’est du KIRIGOL ». « C’est du fromage en cachet ? ». « Non ». « Ah bon. Et c’est bon ? ». « Non ». « C’est à avaler, je suppose, ce n’est par le, heuuu ». « Non ». « Et ça te fais de l’effet ? ». « Non ». « Tu en as déjà pris ? ». « Non ». « Bon, Robert, j’ai l’impression que j’ai raté mon entrée. Je sors, je ferme la porte, je compte jusqu’à dix les yeux fermés et je fais toc toc toc à la porte. Tu dis : qui c’est ? Je te jure que je ne répondrai pas que c’est le plombier vu tes problèmes de tuyauterie. Tu ne serais pas content, hein, Robert ? ». « Non ». « A tout à l’heure ». Un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, huit, neuf, dix. Toc toc toc. « Qui c’est ? ». « C’est moi. Bonjour, Robert, je suis content de te voir. Quoi de neuf ? ». « Je dois prendre du KIRIGOL parce que je déprime et que je dois rigoler ». « Tu en a déjà pris ? ». « Deux, entre le trois et le six. Effet immédiat ». « Ah bon ! ». « Tu imagines si on m’avait prescrit du KIPISPARTOU ou du CHIDUODUMA ». « Robert, demain demande un KIRIGOL supplémentaire. J’ai envie d’essayer. J’en ai besoin. A demain, Robert ».

03/06/2009

Cherche la fête des voisins

Le mardi 26 mai c’était la fête des voisins. Echec total. J’ai fait tous les étages de l’immeuble, par l’escalier de peur d’être vu dans l’ascenseur mais, pas bête, en commençant par le haut. Boum, boum, boum. « Je suis votre voisin du cinquième, puis-je me joindre à votre table ce soir ? ». Boum, boum, boum. « J’apporterai des pâquerettes pour égayer la table. J’en ai vu dans le parc communal ». Je n’ai reçu aucune réponse au sixième. Au cinquième, c’est quand j’ai dit « Tu vas ouvrir, connard » que j’ai réalisé que je frappais à ma propre porte. J’ai répondu, timidement : « Je suis absent, je suis dans l’escalier ». Evidemment, entendant que quelqu’un frappait chez moi, ma voisine de palier est sortie. « Vous parlez à votre chien chiant ? », me dit-elle. « Je vous l’ai dit mille fois, Kiki n’est pas un chinchilla, c’est un hamster. Je me parlais à moi-même pour être sûr que personne ne me réponde ». « Vous devriez faire l’acquisition d’un perroquet parlant. Qui c’est ? C’est le plombier. Qui ça ? Le plombier, le plombier, bier, bier. A propos, je vous ai déjà entendu crier au sixième étage. Ne venez pas frapper chez moi, je ne suis pas à ». Je cherche une vraie fête des voisins chez qui je pourrais aller manger chaud.  

24/09/2008

Tûûût 26 bis. Cherche à colmater

« Allo ». « Bonjour, plomberie Lafuite, je vous écoute ». « Heuuu, je crois que ça s’agrandit, pouvez-vous venir en urgence, ici, c’est devenu du Schubert, la fuite vagabonde ». « Il me semble que je reconnais votre voix. J’y suis. Vous êtes le petit con d’hier, c’est ça ? ». « Heuuu ». « Ah ah, monsieur Choubert, la moquette fait ploutch ploutch ? On est moins fier, hein, on est dans la purée, la rata de choubert  ». « Pas Schubert. Mon nom est Biglodion et la fuite, c’est au ». « Biglodion, aaaaah, ah, ah. Germaine, tu ne me croiras jamais, j’ai un biglodion qui fuit au bout du fil, aaah, aaah, aaah ». « Mets du mastic comme d’habitude, ça tiendra les six mois de garantie ». « Monsieur, c’est sérieux, j’ai une fuite ». « Une fuite ! ça coule de source, sinon vous n’appelleriez pas un plombier, aaah, aaah, aaah ». « Mais, monsieur, je fais quoi avec la fuite ? ». « Téléphonez à Bob l’éponge ».

23/09/2008

Tûûût 26. Cherche un plombier

« Allo ». « Bonjour, plomberie Lafuite, je vous écoute ». « Aaah, redites le me le, aaah, aaaaaah, Lafuite, plombier Lafuite, aaah, je m’étrangle de rire, aaah, que c’est con, Lafuite ». « C’est mon nom, monsieur. C’est pour quoi ? ». « C’est pour une fuite, aaaaah, aaah, puf puf, excusez-moi, monsieur mais, aaah, Lafuite plombier, aaaaah aaah, Lafuite, ah, ah, ah, vous auriez aussi pu travailler dans l’évasion, aaaaah, aaah, aaah, Lafuite, l’évasion, hein, non ? ». « Non, c’est pour quoi, monsieur ? ». « Une fuite, monsieur Lafuite, aaaaah, aaah, aaah, attendez, faut que je m’éponge les yeux, j’ai une fuite là aussi, aaah, aaah, aaah ». Tûûût, tûûût, tûûût.

09/10/2007

Cherche un plombier

«  Papa, tu aimes manger épicé ? ». « Et boire, gamin, boire ». « Oui, mais, papa, manger épicé, tu aimes ? ». « Je te l’ai dit, gamin : manger et boire , c’est important, boire ». « Mais pourquoi, papa ». « Gamin, manger, boire et pisser, c’est le plaisir. Pisser, surtout. Se prendre pour la cascade de Coo en Belgique, les chutes de Montmorency au Québec, être le déluge qui fait déborder la cuvette, j’adore, j’en rêve, ça me manque ». « T’es fou, papa ». « Non, non, gamin, depuis trois jours les toilettes sont bouchées et j’en ai marre de faire pipi dans l’évier ». Je cherche un plombier, ça il y en a des milliers, mais je cherche un plombier pas cher et qui vient dans les quinze jours.

26/01/2007

Cherche un bon plombier

J’ai fait refaire mon installation gaz, eau, électricité. Pour pas cher. Travail en noir. Je ne sais même pas contacter l’installateur, il a disparu dans la nature. Avec les euros. Je suis très content. Mais j’ai un problème : quand j’allume le gaz et que j’approche l’allumette, il y a un jet d’eau qui sort de la cuisinière. Je me demande si c’est normal.

13/07/2006

Cherche un paravent

Le W.C. est bouché, j'attend le plombier. Son répondeur téléphonique m'a dit "Je suis parti pour quinze jours, laissez votre message". Je lui ai laissé un message : "Bonjour, je suis bouché, depuis quand êtes-vous parti ?". Pas de réponse. J'ai installé un pot de chambre sur le palier mais ce n'est pas pratique. Chaque fois que quelqu'un débarque de l'ascenseur, je dois crier "Occupéééééé". J'en ai plein le cul. C'est à cause de mon médecin : je dois manger des fruits. J'ai fait une orgie de fruits. C'est fou ce que ça balaye l'estomac. J'ai déjà fait six noyaux de cerise. Je le sais, ça fait "ping" sur le pot. J'en ai mangé plus ou moins cinquante. J'attend la suite, sur le palier. Je cherche un paravent. D'occasion si possible.

07:58 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : rencontre, plombier, ascenseur, cul |  Facebook |

14/04/2006

Cherche charnière de dessous d'évier

C'est la première fois que la porte en dessous de l'évier fait couic. Bonne nouvelle : plus que cinq souris sur les six qui gambadent dans l'appartement. Le gamin est à la mer et, quand il reviendra, je lui expliquerai que c'est un coup du sort. Avant, je voudrais faire le coup du ressort. Cinq fois. Je n'ai pas encore eu de recouic mais j'ai eu un pfffrit quand le grand chasseur que je suis a capturé par erreur dans la porte le flacon de savon à vaisselle. J'ai pété la charnière. Elle est comme moi, un peu spéciale, une espèce de gong. Je cherche une espèce de gong pour placer en dessous de l'évier.

07:54 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : animaux, souris, gamin, evier, plombier |  Facebook |