25/06/2008

Cherche la poésie

« C’est quoi, ça Gérard ? ». « Des renoncules ». « Renoncule, je t’en … ». « Stop, j’ai des voisins, moi ». « Gérard, c’est quoi, ça ? ». « Je viens de te le dire, des renoncules ». « Ah, Renoncule, je t’en … ». « Arrêêête, on n’est pas au cinquième étage, ici ». « Tu n’es pas poète, hein, toi, Gérard, tu n’as pas la rime facile. Et là, c’est quoi ? « . « Là, ce sont mes patates ». « Vive van’ boma, patâte ne sossisse ». « T’arrêtes, oui, ou alors tu pars ». « Pas avant que tu me dises ce qu’il y a dans ta flotte, là ». « Là, c’est la mare aux grenouilles ». « C’est profond ? ». « Non, pourquoi ? ». « Alors, j’ai trouvé. Poème. Dans la mare aux grenouilles, j’ai de l’eau jusqu’aux cou … ». Bllullullullup, stlllopllll, Glérlaaardllll, je vais me noir, je ne vllleux pas boufflller des tétards ». « Maintenant, tu te tais ? ». « Oui, Gérard ».

22/03/2008

Cherche le printemps

Roucoule, roucoule, roucoule. « Gamin, écoute, c’est le printemps ». Roucoule, roucoule, roucoule. « Gamin, ah, c’est chouette ». Roucoule, roucoule, roucoule ». « Je devrais dire que c’est pigeon, hein, gamin. Ah, je me sens poète aujourd’hui ». Roucoule, roucoule, roucoule. « Je suis poète, pouèt pouèt, je suis poète, pouèt pouèt. Y a d’la joie, bonjour bonjour les six rondelles, y a d’la joie ». Roucoule, roucoule, roucoule. « T’es où, gamin ? ». « Sur le balcon, papa. C’est comique. Il y a madame Gonzalez, la portugaise du troisième qui aide son mari à rentrer leur nouvelle voiture en marche arrière dans leur garage. Elle n’arrête pas de crier roucoule, roucoule, roucoule ». « Heuuu ».