11/08/2008

Cherche à faire rire Gérard

Hello, ce sont les vacances d’été. J’ai pris mes quartiers d’hiver à la cave. Je la vide et quand je m’ennuie je téléphone à Gérard. « Allo, Gérard ? ». « Mais t’es fou. Je t’ai déjà dit de ne pas m’appeler sur le portable quand je suis au bureau ». « Gérard, j’en ai une bonne. Sais-tu ce que je fais quand j’ai un poêle à mazout ? ». « Un quoi ? ». « Un poil à ma zoute » . « Je m’en fiche ». « Gérard, quand j’ai un poil à ma zoute, je le knokke ». « Tu le quoi ? Je le knokke, Gérard. Je knokke le zoute. Elle est bonne, hein ? ». « Dis, je suis dans le bureau du patron, je raccroche ». « Passe le moi ».  « Non, ce n’est pas raisonnable, je raccroche ». « Gérard, si tu raccroches, j’appelle directement le patron. Il a le droit de rire aussi, non ? ». « Monsieur, c’est pour vous ». « Allo ? ». « Salut, patron. Dites, il ne faut pas croire tout ce que Gérard raconte, c’est un blagueur ». « Ah bon. En fait il était venu demander une augmentation ». « Ah, ah, ah ». « Une augmentation de salaire pour vous ». «  Heuuu ». Tûûût, tûûût, tûûût.