20/08/2009

Cherche l'énigme de l'expression

Aujourd'hui l'énigme du jour, en compétition avec la seule, la vraie, l'unique, celle de Rafaël, tous les jeudis, sur http://carpe-diem-lbsp.skynetblogs.be est : " Voici le portrait d'un jeune homme, célibataire avec un gamin, Kiki et Pipette les hamsters et leur roulette qui empêchent de dormir parce que ces cons font du body-training la nuit, Maurice le poisson rouge beaucoup plus silencieux, rasé de près, l'oeil persan comme les chats du même nom, qui arrive à lire à distance dans les pensées de celles et ceux qui regardent sa photo en ce moment et qui se dit que ce n'est pas beau tous les jours, champion du virage à gauche toute avec un caddy vide au supermarché, attendant inlassablement blonde à forte poitrine aimant vaisseler et repasser des chemises, belge ce qui est une grande qualité, wallon oufti biloute, cuisinier amateur débutant esayant désespérement d'atteindre le niveau amateur averti, éteint de vertige quand il faut remplacer une ampoule électrique quand il faut monter sur un tabouret, habitant au cinquième étage ce qui est un énorme avantage pour les blondes à la forte poitrine qui ont le sommeil léger parce qu'on n'entend pas les bruits de la route et que de la route on n'entend pas les cris du cinquième, ayant toutes ses facultés sauf celle de monter sur un tabouret, pouvant ouvrir une boîte de raviolis les yeux fermés sans se blesser si on lui donne l'ouvre-boîte et la boîte dans le bon sens, aimant les voyages surtout ceux d'une heure ou deux au parc communal. Et bien, ce jeune homme, représente une expression. Top chrono, vous avez vingt-quatre heures pour trouver et une semaine pour répondre si vous êtes blonde ... 

045

05/04/2007

La voisine de palier de Biglodion

La voisine de palier

100.000 visites, 100.000 mercis. Pour fêter ça, je vous livre quelques paquets d’annonces déjà publiées et regroupées par thèmes : le gamin, maman, les rencontres, le supermarché, etc. C’est un peu mon « biesse tof » personnel. N’hésitez pas à me faire connaître le vôtre. Bon amusement. Amitiés.

 

Cherche témoins chez la fleuriste

Hier c’était le 08 mars. Pour la journée mondiale de la femme, et pour me réconcilier avec elle, je suis allé offrir un bouquet de grosses fleurs à ma voisine de palier. Quand elle a ouvert et qu’elle a crié « C’est quoi, ces poireaux » j’ai compris que les fleurs étaient restées dans l’ascenseur, de l’autre côté de la porte. L’autre porte, celle de ma voisine de palier, a claqué. Je recherche les personnes qui m’ont vu acheter des fleurs entières. C’est pour un témoignage.

 

Cherche comment entretenir ma queue

Ma voisine de palier dit que j’ai une belle queue. Longue et bien souple. Et douce au toucher. Pourtant je l’ai eue pour trois euros, au marché. Chaque fois que ma voisine de palier tripote ma queue, elle perd des poils. Ca doit être une vieille queue. Ou celle d’un vieux renard. Une queue de renard chauve, ça va faire ridicule. Autant pendre au mur un bout de chipolata. Je cherche des moyens, anti-pelliculaires ou longueurs et pointes, pour garder les poils.

 

Cherche rencontre, si pas sérieux s’abstenir

J’avais mis une annonce dans « Rencontres, si pas sérieux, s’abstenir ». J’ai eu une seule rencontre, un seul contact, un seul rendez-vous, dans un café. Et là : paf. Manque de chance, coup du sort, erreur de l’horoscope : c’était ma voisine de palier. On a fait semblant de rien : « Il fait beau ». « Oui, oui, et peut-être que demain aussi, n’est-il pas? ». « Oh, oh, et pour après-demain, avez-vous des nouvelles? ». Nous avions l’air idiots tous les deux, avec, en main, un pain campagnard 800 grammes emballé coupé. C’était le signe de ralliement imaginé par l’agence de rencontres. En entrant dans le café prévu pour la rencontre, en agitant mon pain campagnard à bout de bras, je n’ai pas reconnu tout de suite ma voisine de palier, tellement sa poitrine avait grossi. A mon avis, elle triche. On s’est quitté bêtement en se disant : « Heu, ben, bon, c’est que, heu, faut que j’y aille, je dois faire des courses ». « Heu, bon, ben, moi aussi, je dois passer à la boulangerie ». Je cherche une rencontre, mais si pas sérieuse, s’abstenir.

05/05/2006

Cherche à calmer mon impatience

En mai, fesse qui te plait. Pof, pof. Deux petites tapes de rien du tout. Pof, pof, juste pour dire bonjour dans l'ascenseur. Fâchée qu'elle était, la voisine de palier. Elle n'a rien dit, normal, elle boude. Elle a vite mis ses mains devant sa poitrine. Non mais, allons allons, j'ai fais pof, pof, pas pwêt pwêt. Pwêt pwêt, ce sera le jour de la fête des paires. J'y pense déjà. J'impatiente, j'impatiente.