09/04/2008

Le gamin répond à Rafaêl

« Allo, le supermarché ? ». « Oui, heuuu, madame ou mademoiselle ». « Non, non. Ici, c’est le gamin, le gamin de maman et papa ». « Que désirez-vous, jeune homme ? ». « Je vous téléphone parce que c’est coincé dans les toilettes ». « Tu es coincé dans les toilettes, bonhomme ? ». « Non, non, pas moi, c’est le caddy qui est coincé. Je devais faire pipi et je suis allé aux toilettes avec le caddy. J’ai su sortir mais lui il a pas voulu ». « Et, elle est où, ta maman ? ». « Chez son nouveau copain, un barbu qui pique ». « Tu es venu avec ton papa, alors ? ». « Oui, mais il est reparti quand il a vu que c’était la folle du micro qui était à l’accueil. C’est ce qu’il m’a dit ». « Personne ne peut venir t’aider ? ». « J’ai téléphoné à Gérard, c’est l’ami de papa, mais son répondeur dit qu’il est en vacances dans son jardin. Je cherchede l’aide pour ramener le caddy parce que, dedans, il y a le poisson et les moules de la voisine de palier, les raviolis et un slip pour mon papa et les pistaches pour Kiki ». « C’est qui, Kiki ? Pourquoi ne lui as-tu pas téléphoné ? ». « Kiki, pas Kikiki. Kiki et Pipette, ce sont mes hamsters. Papa ne veut pas qu’ils jouent avec le téléphone parce que ce sont des rongeurs. Un jour qu’ils s’étaient échappés parce que j’avais laissé la porte de la cage ouverte, et bien, au téléphone, il n’y avait plus personne au bout du fil ». « Ecoute, bonhomme, tout ça ne me regarde pas. D’où téléphones-tu ? ». « Du cinquième étage, chez moi. Mais je n’ai plus le temps d’aller au supermarché, je dois aller jouer chez Cédric et je ne peux pas rater l’ascenseur de 16 heures 23 ». Tûûût, tûûût, tûûût.

Pour plus de renseigements, voir : http://carpe-diem-lbsp.skyblogs.be et son post du premier avril "du tag au tag".

01/04/2008

Le tag du premier avril

Je savoure. Le premier mars j’ai été tagué par Gibritte de http://macedoine.skynetblogs.be et, selon le rituel des tags, je devais rendre l’appareil à six blogueurs en les prévenant, ce que je fîmes (J’adore la conjugaison française, style : « La première fois que nous nous vîmes, vous me plûtes et m’épatâtes ». Quand tu arrives à sortir ça, t’as la frite). Bon, revenons à nos moutons. Bêêê, bêêê, bêêê (c’est une déformation congénitale. Comme dit Gérard : C’est pas, hips, congénital, hips, c’est congétrobu). Le premier mars, je n’ai finalement transmis le tag qu’à cinq blogueurs. En cause : vous le devinez certainement, le foie gras. Rafaël, de http://carpe-diem-lbsp.skynetblogs.be partait en vacances au pays du foie gras pour une naissance chez sa fille et n’avait plus le temps de nous concocter sa réponse. Donc, je transmets la patate chaude, le sixième tag, à Rafaël. C’est vrai, je pense à sa santé et, le premier avril, c’est le jour du poisson, non. Et de un, ça le changera du foie gras. Et de deux, il doit en manger, lui qui phosphore pour nous fournir quotidiennement humour, amour, mots-croisés ou énigme.