14/03/2010

Cherche du X

Je suis fier de moi : j’ai eu trois idées. La première, que j’ai du abandonner : vendre mes bouts de tuyau d’arrosage de 30 cm comme préservatifs artisanaux. Inutilisables, j’ai essayé. La deuxième : réduire le volume en en faisant des rondelles de +/- 4 mm d’épaisseur. Ma chance : une trancheuse semi-professionnelle était en promotion, très chère mais en promotion, au magasin de bricolage. C’est, je pense, un bon investissement. Plus de problème lorsque je découperai des rondelles de saucisson pour le gamin. En fait c’est le truc qu’on voit dans les charcuteries pour le jambon à la découpe. Vous vous imaginez : je vais avoir 44 + 4 mètres, soit 48 mètres ou 4800 cm, ou 48.000 mm,  soit 12.000 rondelles de 4 mm. D’accord, je vais en rater quelques unes, je me connais. Mais j’espère bien  récupérer une dizaine de milliers saines et sauves. Puis vint ma troisième idée en imaginant tout ces O O O O O devant moi. Pourquoi pas en faire des jeux artisanaux O X O, en caoutchouc, lavables, inaltérables, quasi inusables. C’est quand même plus intelligent que mon autre idée : boucher les égouts de la ville en y déversant, de nuit, 12.000 rondelles de 4 mm en caoutchouc. Et puis, en vendant les jeux O X O j’amortirai une partie du coût de ma trancheuse semi-professionnelle en promotion. J’ai un problème : je cherche des tuyaux en X mais je n’en trouve pas. Qui peut m’aider ?

23/01/2010

Cherche le sens de l'humour

" Papa ". " Oui, gamin ". " Tu as reçu une lettre du supermarché, je peux regarder s'il y a des bons de réductions sur les smarties ? ". " Tu peux regarder, gamin, mais il n'y en a pas, ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Cher client. et bien ça commence bien, hein, papa. Nos caméras de surveillance vous ont surpris en train de prendre quelques dizaines de boîtes préservatifs. Dis donc, papa, tu es un optimiste ! ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez déposé chaque boîte une par une dans chaque caddy que vous avez rencontré, ce qui a occasionné de grosses pagailles aux caisses. Papa, pourquoi tu ne m'as pas pris avec toi, j'adore quand tu m'apprends des trucs comme ça ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez également réglé tous les réveils du rayon des articles ménagers pour qu'ils sonnent à cinq minutes d'intervalle. Mais c'est génial, papa ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez ensuite monté une tente au rayon camping et avez interpellé plusieurs clients pour qu'ils vous apportent des couvertures. Elle est bonne, celle-là, papa ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Nous avons du réagir quand nous vous avons vu vous cacher dans une longue robe et en sortir votre tête en criant coucou coucou quand une cliente s'en approchait. Papa, je vais être fier de toi quand je vais raconter ça à mes institutrices ". " Ne fais pas ça, gamin, ces gens n'ont pas le sens de l'humour. Lis la suite ". " En conséquence, et bien que nous. Papa, fais moi un un résumé, j'en ai marre de lire ". " Gamin, c'est simple, tes smarties je vais devoir aller les acheter ailleurs ".

06/07/2009

Cherche ds slips

Café bouillu, café foutu. Pour les slips c’est la même chose. Je crois que je les lave trop chaud. Soit c’est moi qui ai vachement maigri de la taille, ce qui m’étonnerait parce que mes bermudas de l’été dernier ne sont pas du même avis, soit l’élastique de mes slips a fondu à la lessive. On dirait des bonnets géants pour Mickey avec deux trous pour passer les oreilles. Mickey avec un slip sur la tête à la Disney parade ! Bonjour, Eminence. La tête de Blanche-Neige, elle qui met des préservatifs tricotés sur la tête de ses nains ! Trèfle de plaisanterie estivale, je cherche des slips qui ne s’agrandissent pas de la taille quand on les lave.

25/03/2009

Cherche en m'aidant de l'Orval

Entendu à la radio hier : « L’abandon du préservatif va faire capoter la prévention ». Allons-nous devoir rouler en décapotable ? Comme Jean-Yves, un collègue qui ne met sa capote que les jours de pluie. On ne peut pas faire capoter la prévention routière. Si je n’avais pas de Préserv-à-tif je n’aurais plus de cheveux. Mon cheveutologue m’a prévenu : ne renversez pas le flacon de Préserv-à-tif sur vous car vous ressembleriez à un bonobo (espèce de singe en voie de disparition). Je n’ai pas envie qu’on m’appelle moquette. Avant d’appliquer ce produit sur ma tonsure j’ai fait un test comparatif sous les aisselles. Coté droit j’ai laissé faire la nature. Côté gauche, avec le produit, j’ai déjà de quoi me tricoter une écharpe. C’est gênant car, quand je marche dessus, ça tire et ouille, ouille. Un jour j’ai confondu le Préser-à-tif avec le Sproutch pour la rhinite. Plus moyen de boire mon potage. Le chien des Gonzalez est devenu fou quand il m’a vu. Il s’est lâché dans l’ascenseur. C’est normal c’est un chie ouaoua. A demain, j’ai assez de capsules d’Orval pour me faire un paillasson.

26/12/2008

Cherche un pharmacien pas sourd

« Monsieur le pharmacien, bonjour ». « Bonjour, monsieur ». « Je voudrais des prschwasnitch ». « Je ne vous comprends pas, monsieur ». « Des prschwasnitch ». « Parlez plus fort, monsieur ». « Dites, il y a des concitoyennes dans votre officine, je ne vais quand même pas crier sur tous les toits que je cherche des préservatifs, non, hein ». « Quel parfum désirez-vous pour les préservatifs, monsieur ? ». « Aux pommes, c’est pour un boudin ».

16/08/2008

Préservatifs à vendre

Je suis timide mais je me soigne. J'apprend à faire un clin d'oeil à la pharmacienne. C'est devenu un tic. J'y suis allé dix-sept fois. Dix-sept fois, sans que je ne dise un mot, je me suis retrouvé avec un paquet de préservatifs sur le comptoir. Des boîtes de vingt-quatre. Je pense que je vais mettre une annonce parce que c'est beaucoup pour moi tout seul. Je n'aurai jamais la force de les gonfler tous pour décorer le jour de l'anniversaire du gamin. Faire offre. Etat neuf. Et ta soeur. Elle bat l'beurre.

30/03/2008

Cherche la bonne sole

« Gamin, tu as vu des soles, toi ? ». Là, papa ». « Jamais je ne mettrai ces saloperies à mes pieds ». « Mais c’est pour cuire, papa, avec un peu de beurre, et du citron, et du persil ». « Gamin, je ne suis pas aveugle, hein, j’entends bien, c’est écrit tong sur l’écriteau qui traverse les tongs. En plus, c’est dégueulasse de piquer dans les tongs. Tu imagines : un plat de préservatifs troués par un écriteau où il est inscrit capotes ». « Papa, enfin, en flamand sole se dit tong. On est en Flandres ici. Tu dois le dire à tes amis français, suisses, canadiens et wallons unilingues ». « Ah bon, tu suis des cours de néerlandais, toi. Tu connais Lille Rijsel, Mons Bergen et Tournai Doornik, toi ? J’oubliais Moussecroune pour Rafaël ». « Papa, tu achètes des soles ? ». « Tu as vu les yeux, gamin. C’est horrible ». « Papa, la dame va couper la tête, pas de problème ». « Mais, c’est un crime contre l’humanité, ça. Pourquoi pas la queue, tant qu’on y est, hein ». « La queue aussi, papa ». « Gamin, on est à la mer, d’accord, on n’est pas figurants dans un film d’horreur ». « Papa, achète des soles, je te les cuisinerai comme Mamy le fait si tu achètes un citron ». « Ne parle pas de malheur, gamin, les femmes à barbe ce n’est pas mon style ». « Je te les cuisinerai comme je sais faire, papa ». « Madame, deux tongs, s’il vous plait. Pas de panique, je ne m’enfuis pas. Je vais simplement faire pipi contre la palissade A vendre Vendu de l’immeuble d’à côté et je reviens quand vous aurez fini de transformer les deux anomalies maritimes en fish-sticks ».

12/11/2007

Cherche le pain de viande

« Papa, mon problème reste entier ». « Coupe le, gamin, fais-en de la saucisse et bouffe-la rondelle après rondelle ». « Papa, c’est effectivement un problème de saucisse ». « Encore un imbécile qui, comme moi, n’arrive pas à cuire sa chipolata ? ». « Papa, madame a dit que le hachis campagnard pur porc est à 6,48 euros le kilos. La saucisse campagnarde pur porc est à 6,68 euros le kilo. Que coûte le boyau ? ». « Facile, gamin, attends. 6,68 moins 6,48 ça fait 20 centimes. Il suffit de vider la saucisse et on reçoit un préservatif pour 20 centimes. C’est où cette promo ? ». « Ben, madame nous a montré le dépliant publicitaire du boucher ». « Gamin, attends-moi, je vais acheter un kilo de saucisse, je te ferai un pain de viande ».

13/10/2007

Cherche la date

« Salut, Gérard ». « Hé, Biglodion, ça va, les pilules bleues ? ». « Heuuu. A propos, Gérard, sais-tu qu’ils impriment une date de péremption sur les préservatifs ? ». « Une date de péremption, sur les préservatifs, ça alors, comment le sais-tu ? ». « Hé, hé. Gérard, tu dois les dérouler jusqu’au bout ».

20/08/2007

Cherche à m'alléger

« Hé, que fais-tu ? ». « Les valises ». « Hé, ce n’est pas le jour du départ ». « Non, Gérard, mais je veux être prêt. Je vérifie que tout rentre dans les valises. Je n’arrive pas à bien replier mes vêtements alors ils prennent plus de place au retour qu’à l’aller ». « Lave toi les dents ». « Mais, Gérard, je me lave les dents tous les jours, été comme hiver ». « Lave les trois fois par jour, ainsi le tube sera vide et ce sera de la place gagnée dans tes valises ». « Dis, Gérard, je suis venu avec trois boîtes de 12 préservatifs, je ne les ai pas utilisés, tu crois qu’on peut jeter des préservatifs vierges ? ». « Je te les rachète ».

08/01/2007

Cherche à sortir de la robe

« Monsieur Bill Godion est demandé devant les cabines d’essayage ».    « Avis à notre clientèle, monsieur Bill Godion a oublié son veston et son pantalon dans la cabine d‘essayage ».    « Allo, allo, monsieur Bill Godion est prié de venir reprendre les objets suivants : un pantalon contenant trois mouchoirs, six préservatifs et un porte-monnaie ; un veston contenant un trousseau de clefs, un portefeuille, un petit album avec des photos de femmes nues et une lettre d’amour dans une enveloppe non collée ».    « Haaa, une mariée qui pique ». « Chuuut, madame, chuuut, j’ai du me cacher ici parce que j’ai les jambes nues. Je ne suis pas encore rasé. Je rêvais que j’étais sous la douche et je suis sorti de la cabine d’essayage pour aller chercher le dentifrice qui, chez moi, est dans le tiroir avec les fourchettes ». « Vous êtes tout nu dans la robe de mariée ? ». « Pas d’affolement, madame, j’ai un slip ».

20/11/2006

Cherche une grosse pompe

J'ai acheté des préservatifs pour, heuuu, comment dire, m'informer sur le sujet et aussi pour en faire des gants de jardin. Je n'ai pas les doigts assez longs. Pour ne pas gaspiller ces achats inutiles, je me suis dit que, pour Noël, comme décoration, ça changerait des boules traditionnelles sur le sapin, surtout qu'il y en a à la vanille, à la fraise et au chocolat. J'ai acheté une pompe à ballon chez Blokker. Impossible de gonfler ces bidules. Je me demande comment il y en a qui arrive à les faire se dilater. Je cherche une pompe avec un embout plus gros.

18/11/2006

Cherche des noisettes

Je suis retourné à la pharmacie pour acheter d'autres préservatifs, histoire d'avoir un assortiment. J'ai suivi les conseils du mode d'emploi et j'en ai pris à la vanille, à la fraise et au chocolat. J'ai voulu tester les souhaits des consommatrices et j'ai sonné chez ma voisine de palier. Drrrring. "Bonjour, madame, c'est pour un sondage". "C'est pour la télé ?". "Non, non. J'ai une question : êtes-vous vanille, fraise ou chocolat ?". "Moi, c'est praliné, avec des petits morceaux de noisettes dedans". "Et meeerde". "Plait-il ?". "Heuuu, rien, rien". "C'est pour ça que vous  me dérangez". "Heuuu, je voudrais savoir si, heuuu, si, comment dire, heuuu, si vous avez aussi eu une coupure d'électricité entre 1 et 2 heures du matin". "A cette heure là, je dors". "Au revoir, madame". Bon, le problème reste entier : comment enfiler des noisettes dans ce bidule.

17/11/2006

Cherche un petit jardin

Hier j'ai acheté une boîte de 12 préservatifs. Vu les explications confuses de la pharmacienne j'ai commencé à lire le mode d'emploi. "Déroulez jusqu'au bout". Ho, ho, c'est sûrement une boîte XXL. Voyons voir. "Essayer nos variétés vanille, fraise et chocolat". Mais, c'est un mode d'emploi pour marchand de crême glacée, ce papier ! "Tu fais quoi, papa ?". "Aaaaah, gamin, t'es là, toi". "Tu fais quoi ?". "Heuuu, j'essaye des gants de jardin en kit, il faut les monter soi-même". "Et ça sert à quoi". "Ben, heuuu, des gants de vaisselle, c'est pour la vaisselle, des gants de jardin, c'est pour le jardin". "C'est idiot". "Gamin, qu'est-ce qui est idiot ?". "On n'a pas de jardin, on habite au cinquième étage". "Heuuu, oui, oui, mais, heuuu, comment dire, quand je me promène au parc communal, si je vois une mauvaise herbe, hop, j'enfile mes cinq doigts et hop, plus de mauvaise herbe". "Ah". "Allez, va jouer".

16/11/2006

Cherche une pharmacienne discrète

"Bonjour, monsieur". "Heuuu, bonjour madame, je voudrais des gnégnégnatifs, c'est pour un copain". "Des quoi ?". "Des gnégnégnatifs". "Ah, des préservatifs". "Heuuu, non, non, heuuu, ben oui". "Une boîte de combien ?". "Heuuu, ça s'use vite ?". "Monsieur, c'est à usage unique". "Hé, ça, je me doute bien qu'on ne se met qu'à un dedans". "Monsieur, à usage unique, ça veut dire qu'on ne s'en sert qu'une fois". "Comment ? On en met un, on rentre on sort, on retire l'engin, on en met un autre, et hop, on rentre on sort, et hop, changement. Mais il va en falloir des centaines". "Monsieur, votre copain sait peut-être s'en servir". "Quel copain ?". "J'ai cru comprendre que c'était pour un copain". "Oui, oui, mais j'en prendrai aussi pour moi, on sort ensemble, on ne sais jamais, alors je me renseigne". "Bon, pour le mettre, vous devez être en érection". "Ah non, ce n'est pas possible, j'ai une heure de route pour aller au rendez-vous, je ne tiendrai jamais aussi longtemps". "Mais monsieur, vous devez le mettre juste avant, pas avant de partir de chez vous mais juste avant, chez elle, après avoir enlevé vos chaussettes". "Ah, il faut enlever ses chaussettes ?". "Monsieur, quand allez vous avoir votre érection, hein". "Pchuuuut, yargeulasinelier". "Que dites-vous?". "Penchez-vous, peut pas parler plus haut, il y a ma voisine de palier au comptoir à côté, mettez-m'en douze, on verra bien".