26/09/2009

Cherche le trou de balle

« Papa, pourquoi il y a des X blancs sur la photo ». « Trou de balle, gamin ». « Mais, papa, tu m’as déjà dit que dire trou de balle c’était grossier ». « Oui, gamin, mais ici, ce sont de vrais trous faits avec de vraies balles ». « Pourquoi, papa ? ». « Ah, ça, gamin, il faut être français pour comprendre. Ils avaient un grand président et ils ont cherché à l’éliminer. Conséquence et punition du ciel : maintenant ils ont un nain ». C’était qui, papa ? ». « Charles ». « Aznavour, papa ? ». « Gamin, voyons, un grand, pas un nain ». « Tu l’as connu, papa ? ». « Non, gamin, je n’étais pas né lors de l’appel du 18 juin mais j’ai retenu la date parce que je me suis cassé la pipe un 18 juin en me prenant les pieds dans une pelle. La pelle du 18 juin. Le grand Charles, qui, en 1959, confiait à Alain Peyrefitte : « C’est très bien qu’il y ait des Français jaunes, des Français noirs, des Français bruns. Ils montrent que la France est ouverte à toutes les races et qu’elle a une vocation universelle. Mais à condition qu’ils restent une petite minorité. Sinon la France ne serait plus la France. Nous sommes quand même avant tout un peuple européen de race blanche, de culture grecque et latine, et de religion chrétienne ... Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront peut-être vingt millions et après-demain quarante ? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! ». « Il a dit ça, monsieur Charles, papa ». « Oui, gamin, c’était un visionnaire ». « C’est quoi un visionnaire, papa ? ». « C’est quelqu’un qui te dit avant ce qui va se passer après, gamin ». « Comme toi quand tu dis que ça sent le cramé et qu’on va manger des tartines avec des triangles de vache qui rit ». « Heuuu ».

115

116

02/12/2008

Cherche l'oeil malicieux

 Je l'ai trouvé, celui qui m'énigmatise avec ses énigmes. Gérard a de la limace dans ses salades mais, lui, il a de la malice dans l'oeil. Si maman avait été là elle aurait dit : " Ah, ce monsieur, quelle pétulance ". Je lui aurais répondu : " C'est toi, maman, avec ton cassoulet d'hier soir ". Ce monsieur est Président. Je ne citerai pas de nom mais il est quand même mieux, beaucoup mieux, que certains dont, je le répète, je ne citerai pas le nom. Je ne parle pas du nain car je l'aime beaucoup. Il me rappelle le chien en papier mâché que j'avais sur la lunette arrière de mon ancienne voiture et qui dodelinait de la tête à chaque virage. Heureusement, Ginette était restée seule avec sa solitude. Si elle était venue je n'aurais pas su la décoller. Ceci est la nouvelle énigme : qui est-ce ?

 2008-11 (105) - Copie

29/06/2008

Cherche à ranger la friteuse

« Papa, à l’école on dit que le papa de Félicien est tellement petit que, s’il met un béret sur la tête, on le prend pour un tabouret ». « Gamin, ce n’est pas bien de rire des autres. Regarde Sarkozy, sa tête est montée sur un ressort comme les chiens en plastique qui se dandinent sur la plage arrière des voitures, et il est président ». « C’est un camembert, papa ? ». « Gamin, tu m’énerves. Ici, que du Herve à tremper dans le café sucré. Y a pas que le maroilles dans la vie, hein ». « Papa, pourquoi tu en fais tout un fromage ? ». « T’avais qu’à pas commencer avec le père de Félicien. Sa chance d’être petit, c’est qu’il est mouillé après les autres quand il se met à pleuvoir ». « Et, en plus, ce n’est pas lui qui doit ranger le beau service tout en haut dans l’armoire, hein, papa ». « Quel beau service, gamin ? Tu as vu un beau service ici ? ». « Chez Papy et Mamy c’est Papy qui a offert à Mamy une petite échelle de deux marches pour qu’elle puisse ranger le beau service ». « Mais c’est une bonne idée, ça. Je vais m’acheter un truc comme ça. Je ne devrai plus aller acheter de l’huile ni de shampoing chaque fois que j’essaye de ranger la friteuse en haut de l’armoire ».