14/03/2010

Cherche du X

Je suis fier de moi : j’ai eu trois idées. La première, que j’ai du abandonner : vendre mes bouts de tuyau d’arrosage de 30 cm comme préservatifs artisanaux. Inutilisables, j’ai essayé. La deuxième : réduire le volume en en faisant des rondelles de +/- 4 mm d’épaisseur. Ma chance : une trancheuse semi-professionnelle était en promotion, très chère mais en promotion, au magasin de bricolage. C’est, je pense, un bon investissement. Plus de problème lorsque je découperai des rondelles de saucisson pour le gamin. En fait c’est le truc qu’on voit dans les charcuteries pour le jambon à la découpe. Vous vous imaginez : je vais avoir 44 + 4 mètres, soit 48 mètres ou 4800 cm, ou 48.000 mm,  soit 12.000 rondelles de 4 mm. D’accord, je vais en rater quelques unes, je me connais. Mais j’espère bien  récupérer une dizaine de milliers saines et sauves. Puis vint ma troisième idée en imaginant tout ces O O O O O devant moi. Pourquoi pas en faire des jeux artisanaux O X O, en caoutchouc, lavables, inaltérables, quasi inusables. C’est quand même plus intelligent que mon autre idée : boucher les égouts de la ville en y déversant, de nuit, 12.000 rondelles de 4 mm en caoutchouc. Et puis, en vendant les jeux O X O j’amortirai une partie du coût de ma trancheuse semi-professionnelle en promotion. J’ai un problème : je cherche des tuyaux en X mais je n’en trouve pas. Qui peut m’aider ?

03/03/2010

Cherche un chien avec 46 mètres de chipolata

Hier, j’ai acheté un tuyau d’arrosage de 50 mètres enroulé sur un dérouleur en promotion. N’ayant besoin que de quatre mètres pour aller du robinet de la cuisine au bonzaï qui est sur le balcon, j’ai pris la petite hache qui me sert à trancher les têtes des lapins que j’achète prédécoupés en barquettes au supermarché. Ces cons laissent la tête soi-disant pour montrer que ce n’est pas du chat et J’imagine le nombre de ménagères qui, voulant cuisiner un lapin en barquette, doivent s’armer d’une hache pour enlever la tête immangeable mais qu’elles ont payé au prix du râble et des cuisses. Schlâââ, dans le tuyau, les quatre mètres vont d’ici au palier mais les quarante-six mètres sont plus bas parce que, pour tendre le tuyau, je l’avais laissé pendre par le balcon du cinquième. Le temps de sortir de mon pyjama, d’enfiler autre chose et de descendre avec l’ascenseur et … plus rien. Je suppose qu’un chien s’est enfuit avec mon tuyau croyant que c’est de la chipolata. Si vous voyez un chien traînant 46 mètres de chipolata prévenez-moi. En cas d’achat par vous du tuyau je vous ferai une réduction.

23/01/2010

Cherche le sens de l'humour

" Papa ". " Oui, gamin ". " Tu as reçu une lettre du supermarché, je peux regarder s'il y a des bons de réductions sur les smarties ? ". " Tu peux regarder, gamin, mais il n'y en a pas, ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Cher client. et bien ça commence bien, hein, papa. Nos caméras de surveillance vous ont surpris en train de prendre quelques dizaines de boîtes préservatifs. Dis donc, papa, tu es un optimiste ! ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez déposé chaque boîte une par une dans chaque caddy que vous avez rencontré, ce qui a occasionné de grosses pagailles aux caisses. Papa, pourquoi tu ne m'as pas pris avec toi, j'adore quand tu m'apprends des trucs comme ça ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez également réglé tous les réveils du rayon des articles ménagers pour qu'ils sonnent à cinq minutes d'intervalle. Mais c'est génial, papa ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez ensuite monté une tente au rayon camping et avez interpellé plusieurs clients pour qu'ils vous apportent des couvertures. Elle est bonne, celle-là, papa ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Nous avons du réagir quand nous vous avons vu vous cacher dans une longue robe et en sortir votre tête en criant coucou coucou quand une cliente s'en approchait. Papa, je vais être fier de toi quand je vais raconter ça à mes institutrices ". " Ne fais pas ça, gamin, ces gens n'ont pas le sens de l'humour. Lis la suite ". " En conséquence, et bien que nous. Papa, fais moi un un résumé, j'en ai marre de lire ". " Gamin, c'est simple, tes smarties je vais devoir aller les acheter ailleurs ".

12/07/2009

A vendre : de la litière

Tout le monde peut se tromper. Comme dit un proverbe kandibandaihistandais : celui qui n'a jamais pêché n'a jamais attrapé de poisson. Je suis allé acheter de la litière en promotion pour Kiki et Pipette, les hamsters du gamin. Quelle ne fut pas ma surprise quand, ouvrant le coffre de mon Albert Lingo, je découvris qu'il s'agissait de litière pour cheval. Il n'y a plus qu'à acheter un cheval, me direz-vous. Un cheval, au cinquième étage, c'est difficile, l'ascenseur est trop petit. Alors je vends la litière. Voici le descriptif en photo :

038

09/09/2008

Cherche à écouter les crevettes

« Mesdames, messieurs, aujourd’hui profitez de notre promotion sur les crevettes, les crevettes en barquettes ». « Ah, ça c’est con. Des crevettes en barquette ! J’ai déjà vu des crevettes en tomate, serrées les unes dans les autres comme des indonésiens dans un camion de transport collectif mais des crevettes qui rament ! Où vont-ils chercher des idées pareilles, je me le demande. – Que fait-on, Capitaine Crevette ? – On cherche la mer Mayonnaise et puis on rentre à Port Tomate. – Pensez-vous, Capitaine Crevette, que nous serons accueillies par une pluie de confettis en persil ? – Si la ciboulette est en promotion aujourd’hui, ce seront des confettis en ciboulette. – Capitaine Crevette, je viens d’entendre la nouvelle promotion : c’est pour les soutiens, ils font les bonnets D au prix des bonnets A. – C’est parce qu’ils ont trop de tissus, c’est pour liquider leur stock. – Capitaine Crevette, quel drame si une ménagère nous met dans un bonnet D en promotion. – Impossible, de mémoire de crevette, on n’a jamais vu de persil ni de ciboulette dans un bonnet D. – Capitaine Crevette, si nous tombons sur une ménagère accouplée à un sexmaniaque ? – Horrible, ce sera horrible. Changement de cap. Ramons vers la pâte à tartiner au chocolat et aux noisettes. – Mais, Capitaine Crevette, la pâte à tartiner chocolat noisette n’est pas en promotion. – Je sais, mais chocolat noisette crevette, c’est immangeable ». « Mesdames, messieurs, suite à un incident indépendant de notre volonté, vous trouverez exceptionnellement les barquettes de crevettes, en promotion, au rayon des pâtes à tartiner ».     

17/09/2007

Cherche à nourrir mes amis

« Allo, le supermarché ? ». « Oui, monsieur, je vous écoute ». « Passez moi la poissonnerie ». « Un instant, monsieur ». « La poissonnerie, j’écoute ». « Bonjour, madame, ici Biglodion, client fidèle ». « Que puis-je pour vous, monsieur. ». « Passez moi la dame âgée qui est devant les scampis en promotion ». « Il n’y a pas de dame âgée ici, monsieur ». « Je m’en doutais. En fait, c’est maman. Je parie qu’elle a rencontré une copine et qu’elle papote ». « Monsieur, que puis-je pour vous ? ». « Quand elle arrive, dites lui de prendre 4 scampis en plus ». « Mais, monsieur ! ». « Si, si, c’est important, ce soir il y a Gérard et Nathalie et Albert et Josette qui viennent manger ».

07/08/2007

Cherche les promotions

« Gérard, j’ai une crise d’angoisse ». « « T’es fou, ici, sous le soleil, une crise d’angoisse ». « Gérard, ici je n’ai pas de boîte aux lettres ». « Pas de rappel de facture, c’est pas bien, ça, hein ? ». « Bof, oui, mais je ne reçois pas le toute boîtes de Carrefour ». « Tu t’en fiche des promotions de Carrefour, ici c’est buffet à volonté ». « Gérard, si c’est la semaine de la chipolata, qu’est-ce que je deviens, hein ? ». « Tu boufferas des saucisses de Frankfort, il ne faut même pas les cuire ».

17/10/2006

Cherche Kiki

"Kiki, reviens". "Monsieur, lâchez ce micro". "Non, non, allo, Kiki". "Monsieur, lâchez ce micro, je vais faire l'appel moi-même. Où avez vous perdu votre fils ?". "Ce n'est pas mon gamin". "Votre neveu ?". "Non non, c'est le hamster du gamin". "Monsieur, on ne fait pas d'appel ici pour un hamster". "Kiki, Kiki". "Rendez-moi ce micro tout de suite". "Kiki, Kiki, papa est à l'accueil". "Donnez-moi ce micro, chers clients, si vous apercevez un hamster, prévenez l'accueil. Heu, il est où ?". "Dans les carottes en vrac, le vétérinaire a dit qu'il devait de temps en temps manger du frais". "Appel aux kikis, pardon, appel aux clients, prévenez l'accueil s'il y a quelqu'un dans les carottes". "Hé, ho, c'est pas comme ça qu'il va revenir, hein. Attendez". "Rendez-moi le micro". "Non, non. Madame, mademoiselle, monsieur, la petite bèbète qui bouffe des carottes, c'est Kiki. Donnez lui un raisin, j'arrive". "Monsieur, revenez, lâchez ce micro". "Non, non, Kiki, ne mange pas le raisin, il faut d'abord le laver, c'est plein de produits". "Monsieur". "Oui, madame". "Donnez-moi le micro, allez près des carottes et je lance un appel". "Oui, madame". ... "Chers clients, promotion ce jour sur le cabillaud, profitez-en".

07/08/2006

Cherche un bout de courroie

J'ai pété une courroie, celle qui servait de ceinture à mon bermuda. La rupture a eu lieu en pleine rue, alors que j'avais à chaque bras un sac rempli de douze boîtes de raviolis. A cause de la promotion. Plus j'avançais et plus le bermuda descendait, jusqu'à arriver sur mes tongs. J'essayais de rallier l'appartement, en prenant mon courage à deux mains, en plus des sacs. J'ai terminé les 300 derniers mètres en une heure vingt. Des gens serviables m'encourageaient : "Vous voulez que je vous la tienne". "Non, non, j'ai un slip". Mais je n'ai pas à vous raconter, je cherche une petite courroie. Pour mon bermuda. Merci.

16/05/2006

Cherche conseils en surgelés, surtout les pizzas

Les pizzas étaient en promotion, trois pour le prix de deux, alors j'ai acheté six paquets de trois pizzas pour jouer au freesbee dans le jardin avec des copains. Mais c'est mou, ces trucs, quand ce n'est pas cuit. Chacun avait sa spécialité : Robert lançait trop vite et il restait avec un bout de pizza en main, Gérard, distrait, les prenait sur la tronche et accumulait les croutes autour du cou, on aurait dit une femme girafe avec un chignon de champignons et de lardons agglomérés à la sauce tomate, Bernard prenait un malin plaisir à les envoyer vers les vaches du champ voisin et moi je n'arrivais pas à les faire décoller. Résultat, on est allé manger à la friterie. Je ne désespère pas. La prochaine fois, je prendrai des surgelées mais avant, je veux savoir combien de temps elles restent dures.

08:33 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (5) | Tags : sport, pizza, copains, promotion |  Facebook |

10/05/2006

Cherche un magasin de meubles sérieux

Je pouvais gagner un sept de casseroles si j'allais passer ma matinée à m'asseoir, me relever, m'asseoir, me relever, m'asseoir, me relever dans des divans en cuir. Après une heure trente de cette stupide gymnastique, j'ai aperçu les casseroles. Il n'y en avait pas sept mais trois, et pas belles en plus. Alors j'ai dit au vendeur : "Monsieur le vendeur, j'ai les mollets en compote, je ne suis pas pratiquant de l'aérobic, je suis venu pour vous faire plaisir et pour repartir avec sept casseroles. Où qu'elles sont ?". "Cher Monsieur, c'est de la vachette, souple, douce au toucher". "Quoi, de la vachette, je suis assis sur une vachette ! Qu'avez-vous fait de l'intérieur de la bête ?". "L'intérieur, c'est de la mousse de latex, Cher Monsieur". "Quoi, j'ai le cul dans du chewing gomme, sortez-moi de là, je n'arrive plus à me relever". "Monsieur est un connaisseur, n'est-ce pas. Rien que pour vous j'accorde une remise de quarante pourcent". "Et les sept casseroles ?". "Cher Monsieur et futur client, que met un pêcheur au bout de sa ligne ?". "Hein, c'est pour un test ou quoi ? Vous êtes psychanalyste ? Allez, hop, je me lance : un ver de terre". "Bravo, vous avez mérité d'avoir chez vous un divan en vachette". "Et les sept casseroles, hein !". "Monsieur, vous allez repartir gentiment, après avoir signé ici le bon de commande. Vous serez livré dans trois mois". "Quoi ? Trois mois pour sept casseroles !". "Cher client fidéle, les casseroles, c'est comme le ver de terre". "Cher vendeur, ça vient de faire tilt dans ma tête, si les casseroles sont un ver de terre, moi je suis le poisson. Alors, flute, flute, flute, je retourne dans mon bocal. Et puis, votre vachette, elle a peut-être fait meuh meuh dans une vie antérieure mais elle ne fait même pas clip-clap. Salut".

07:30 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : casseroles, meubles, promotion, vachette |  Facebook |