13/01/2010

Cherche les bonnes choses

« C’est toi, gamin ? ». « Non, papa, c’est le gros méchant loup qui revient de l’école pour te manger parce que tu as passé ta matinée sur ton ordi plutôt que de préparer de bonnes grosses galettes au beurre. Et je parie que tu n’a pas été pisser de toute la matinée. Tu es dans la même position que lorsque j’ai quitté le plafond paternel. Tu vas attraper la prostate ». « Gamin, on dit le toit paternel ». « Papa, tu sais bien qu’il n’y a pas de toit à l’immeuble. C’est une plate-forme avec un abri de jardin en béton pour ranger la grande roue et le moteur de l’ascenseur. Je dois tout t’apprendre. Et je ne vois pas d’épluchures de pommes de terre par terre alors je te demande de répondre à la question Caisse qu’on Mange ( voir http://www.caissequonfete.be ) ». « Ouvre une boite de raviolis, gamin ». « C’est votre dernier, mot, papa ? ». « A quoi joues-tu, gamin ? ». « Papa, à l’école, madame a dit que nous, les enfants, nous devons parfois secouer les vieux parce que, sans cela, ils sombrent dans des habitudes ». « Comment t’as dit, gamin ? ». « J’ai dit que le bateau coule et qu’il est temps que tu apprennes à nager, papa. Tu dois réapprendre les bonnes choses, comme il y en a sur http://www.caissequonfete.be ». « Alors, les raviolis sont prêts, gamin ? J’ai faim ». « La maman de Cédric a dit que je pouvais aller manger chez eux. A ce soir, papa ». « Heuuu ».

26/08/2009

Le problème du jeune lapin

 Le problème du jeune lapin c'est que cet imbécile oublie qu'il a de grandes oreilles et, comme il est curieux, il les pointe pour écouter les conversations des adultes qui se racontent des choses qui ne sont pas de son âge. Comment pourrait-il comprendre courbature, vergéture, bite molle, pilule, gélulle, compresse, carpaccio, merguez, hémorroïde, côte à l'os, voisine de palier, tension artérielle, colonoscopie, hamster, roulette, casino, ruiné, barbecue, déluge, garage, démangeaison, hospice, pitta, entrecôte, viennoiserie, amuse gueule, zakouski, otorhynolaryngologue, tamalou, retraite, décès, veuve joyeuse, club de rencontres, dentier, prostate, biloute, fuites, gérontologie, reflux gastrique, migraine, s'éteindre comme un chandelle, 69, magret de canard, sauce andalouse, faire revenir des oignons, buffet à volonté, bactérie, chiasse, bronchite chronique, sudoku, cucurbitacée, crise d'hystérie, dernières volontés, funérailles, héritage, notaire, nouba, gueule de bois, incontinence, sarkozi, karcher, bonobo bama, changer les draps, alzheimer, potiron, escalope, pompidou, poulidor, vache folle, météo. Le jeune lapin devrait se contenter d'écouter les oiseaux, les grenouilles, les sauterelles, loin des adultes pour ne pas se faire tirer les oreilles.

072

02/07/2009

Cherche les vacances (conseils)

Voici quelques conseils pour des vacances réussies :

1.       Achetez votre lait en bouteille d’un demi-litre avec un gros bouchon à visser.

2.       Ne donnez surtout pas le bouchon à des œuvres qui les récoltent.

3.       Soyez attentifs à vos enfants quand l’auto est à l’arrêt dans une file.

4.       Pour les hommes : ménagez votre prostate, vous n’en avez qu’une.

5.       Souriez quand les gens de la voiture d’à côté, à l’arrêt, vous regardent.

6.       Cherchez-moi dans la file de voitures à l’arrêt depuis deux heures sur la route des vacances, bloquées par un chargement qui a perdu son camion, j’ai LA solution pour le prix modique d’une bouteille de lait.

Venons-en à la réalité : c’est en voiture, à l’arrêt depuis deux heures sur l’autoroute, que le besoin de pisser se fait le plus pressant. Si vous avez suivi mes conseils, vous prenez la bouteille vide d’un demi-litre de lait avec un gros bouchon et un gros goulot pour pouvoir y introduire votre engin (pour les dames, prévoyez un entonnoir), vous souriez aux gens de la voiture d’à côté, vous vous soulagez sans être poursuivi pour exhibitionnisme, vous remettez le bouchon sur la bouteille à condition de ne pas avoir donné le bouchon à des œuvres et hop, vous attendez que la circulation redémarre dans la joie, le soulagement et la bonne humeur. Si vous n’avez pas suivi mes conseils, sachez que je passerai mes vacances en voiture, dans les bouchons, avec, dans le coffre, deux mille six cent dix-huit bouteilles de lait d’un demi-litre, vides, en plastique, avec bouchon à visser, pour vous les confier au prix modique d’une bouteille de lait remplie de lait. A noter que j’ai pensé aux familles nombreuses (et pas aux fameuses nombrilles comme dit le gamin) : j’emporte avec moi six cent douze bouteilles de lait vides d’un litre, avec un goulot et un bouchon à visser. L’année prochaine je circulerai dans les bouchons avec des jerrycans pour les autocars.

26/08/2007

Cherche à penser à ma chose

« Gérard, depuis le début des vacances, je pense à une chose ». « Moi aussi : baiser, baiser, baiser ». « Aaaah bon, moi pas, il fait trop chaud, je n’aime pas quand on colle ». « Moi si, baiser, baiser, baiser ». « Gérard, tu as reçu trop de soleil sur la tête, ce sont les U.V. qui te chatouillent les neurones. Moi, je pense à une chose ». « Baiser, baiser, baiser ». « Gérard, merde, arrête, tu vas me donner des envies ». « C’était écrit dans le catalogue : nanas à volonté ». « Mais non, Gérard, c’est mis jus d‘ananas et merguez à volonté. Moi, je pense à une chose ». « Tes merguez, tu te les bourres où tu veux, dans le nez, dans les oreilles, dans le cul ». « Gérard, tu deviens vulgaire, je te signale que je suis vierge du cul et que je tiens à le rester, à part une visite pour la prostate ». « Mais j’ai envie de baiser, baiser, baiser ». « Gérard, tu te donnes du mal pour rien, vas prendre une douche froide.  Dis, je pense à une chose ». « M’en fous ».