17/06/2010

L'énigme des chiffres

« Gamin, houhou, viens ici, sors tes doigts de ton nez, termine ta boulette, expédie la par le balcon et viens t’asseoir ». « Où, papa, tous les tabourets sont occupés ». « Mets la vaisselle sale dans l’évier, gamin et viens t’asseoir ». « Papa, il y a des slips à toi qui flottent dans l’évier ». « Gamin, ne t’occupe pas de ma lingerie intime, je suis de sortie ce weekend et il faut que je sois près ». « Tu aurais pu les laver avec du savon à la lavande, hein, papa. Tu vas puer le citron. Tu les as mis tremper dans du truc à vaisselle ». « Gamin, je n’avais que le détergent pour la vaisselle sous la main, compris ». « Oui, papa. A propos, c’est quoi la connerie du jour ? ». « C’est une énigme, gamin. Quel est le chiffre commun à 2, 7, 0, 5, 8 et 9 ? ». « Facile, papa, il suffit de ». « Stooop, gamin, laisse les potes des blogs réfléchir jusqu’à demain ». « Oui, papa ». 

27/11/2009

L'énigme continue

L'énigme continue et je vous donne un indice : je ne suis pas le seul dont le nom soit gravé dans la pierre de son vivant face à une cathédrale millénaire. Je suis entouré de noms illustres. Même qu'il lustre mieux que les cireurs de chaussures à Istanbul. Ou que le mien, le lustre de la cuisine, auquel il manque trois ampoules vu que la vue d'un tabouret me donne déjà le vertige. " Papa, on ne voit pas ce qu'on mange ". " Tant mieux, gamin, avale tout rond. Fais quand même gaffe, gamin, si tu mange de la salade, ce n'est pas de la salade. Vu le vent tempétueux j'ai rentré le bonzaï et le l'ai mis sur la table. Tu ne manges que si c'est tiède et que ce sont des raviolis et que c'est à la tomate. Si tu trouves du persil, méfie-toi, ce n'est pas du persil ". Je reviens à l'énigme : Où suis-gravé, mais, en plus, qui sont ces messieurs Chemises et Cravates que je connais pas ? Nous pourrions constituer un groupe, Les Chemises, Cols et Cravates, les C.C.C. Comme les Cellules Combattant le Cholestérol avant l'arrivée du bifidus actif, des enzymes gloutons et du stérol végétal. Aidez-moi à retrouver ces énergumènes. D'avance merci.   

035

20/08/2009

Cherche l'énigme de l'expression

Aujourd'hui l'énigme du jour, en compétition avec la seule, la vraie, l'unique, celle de Rafaël, tous les jeudis, sur http://carpe-diem-lbsp.skynetblogs.be est : " Voici le portrait d'un jeune homme, célibataire avec un gamin, Kiki et Pipette les hamsters et leur roulette qui empêchent de dormir parce que ces cons font du body-training la nuit, Maurice le poisson rouge beaucoup plus silencieux, rasé de près, l'oeil persan comme les chats du même nom, qui arrive à lire à distance dans les pensées de celles et ceux qui regardent sa photo en ce moment et qui se dit que ce n'est pas beau tous les jours, champion du virage à gauche toute avec un caddy vide au supermarché, attendant inlassablement blonde à forte poitrine aimant vaisseler et repasser des chemises, belge ce qui est une grande qualité, wallon oufti biloute, cuisinier amateur débutant esayant désespérement d'atteindre le niveau amateur averti, éteint de vertige quand il faut remplacer une ampoule électrique quand il faut monter sur un tabouret, habitant au cinquième étage ce qui est un énorme avantage pour les blondes à la forte poitrine qui ont le sommeil léger parce qu'on n'entend pas les bruits de la route et que de la route on n'entend pas les cris du cinquième, ayant toutes ses facultés sauf celle de monter sur un tabouret, pouvant ouvrir une boîte de raviolis les yeux fermés sans se blesser si on lui donne l'ouvre-boîte et la boîte dans le bon sens, aimant les voyages surtout ceux d'une heure ou deux au parc communal. Et bien, ce jeune homme, représente une expression. Top chrono, vous avez vingt-quatre heures pour trouver et une semaine pour répondre si vous êtes blonde ... 

045

07/08/2009

Cherche à éviter les explosions

Rappelez-vous (et pas rats, pelez-vous. Je dis ça pour les jeunes qui envoient des sms et des textos imcnprenssibe. A bon an tendeur, sale hutte) je vends un splendide tabouret de bar de jardin (à la verticale) transformable en siège pour deux personnes 'à l'horizontale). Entièrement en bois excepté le recouvrement en plastique transparent massif. Bio à 99 pourcent. Je ne le vends plus, ou, alors, moins cher. Il a explosé. Il a pollué l'atmosphère de mini mini copeaux de bois. Il s'est désaggloméré. Heureusement que je n'étais pas assis dessus quand il a explosé. Le bois est plus tendre que la chevrotine, d'accord, mais je ne suis pas France Gall (de son vrai nom Michèle Bergère), je ne sais pas jouer du clavier debout. Selon les pompiers l'explosion serait due à une vague (?) de chaleur qui aurait dilaté le contenant. Hé, biloute, tu imagines les dégâts que tu peux causer quand tu te dilates, hein. Faire offre avant qu'il ne pleuve car, toujours selon les pompiers, jamais deux sans trois, l'action de l'eau peut déclencher une catastrophe beaucoup plus grande. 

074

14/07/2009

A vendre : tabouret de bar de jardin

Epatez vos amis avec ce splendide tabouret de bar de jardin en bois massif. Je le livre chez vous si vous venez jusque chez moi pour m'aider à le mettre dans le coffre de mon Albert Lingo. Faire offre. (un descriptif avec certificat d'origine a été publié avant-hier)

040

05/06/2007

Cherche une toute petite échelle

« Papa, t’as une échelle, une petite ? ». « Gamin, nous habitons au cinquième et il y a un ascenseur, que veux-tu que je fasse avec une échelle, hein ? ». « Mais une toute petite, papa ». « Prends un tabouret si tu veux t’envoyer en l’air ». « C’est pas pour moi, papa, c’est pour Kiki, le hamster ». « Dis, gamin, Kiki a assez avec sa roulette, hein ». « Mais, papa, Kiki est tombé dans la cuvette des WC ». « Hé bé, hé bé, hé bé, tu l’as encore laissé courir dans l’appartement. Dis gamin, il est de quelle couleur, Kiki, hein ? Il est brun. S’il avait été vert, comme une grenouille, d’accord pour la petite échelle. Quand je serais allé sur le pot, il serait venu me chatouiller les couilles les fesses avec ses moustaches, allez, bon, je le repêche ».

04/02/2007

Cherche quatre mains

« Récital à quatre mains ». Je croyais que c’était hindou, avec Brahma la guerre et Fichnou la paix. J’y suis allé, pour voir un monstre, avec deux bras gauches et deux bras droits. Et bien non, c’étaient deux dames. C’est con, deux dames vues de dos, on ne voit que leurs culs qui se dandinent sur le tabouret. « mi, ré, mi, ré, mi, si, ré, do, lâââ, … ». Quatre mains, non mais, c’est à la limite de la publicité mensongère, ça ! C’est décidé : ce midi, je fais de la cuisine à quatre mains : le gamin met les assiettes et je sers les raviolis.