27/10/2009

Cherche à atteindre le 3ième palier

« Vous arrivez au troisième palier. En ce moment, vous pouvez empocher 500 euros, faire appel à l’équipe, appeler un ami ou continuer ». « Je continue, c’est mon dernier mot ». « Vous êtes sûr ? ». « Si je te le dis, bouffi, c’est que j’en suis sûr ». « Vous êtes prêt pour le troisième palier ? ». « C’est plus haut, je sais, mais je dois y arriver ». « Voici la question. Petit A : Coincoin. Petit B : Meumeuh. Petit C : Proutproute. Petit D : Mioumiou. Voulez-vous que je vous rappelle la question ? ». « Non, non, la question ne me gêne pas. C’est la réponse qui me fait chier ».  « Je vous rappelle que vous êtes sur antenne ». «  Et moi je vous rappelle que j’ai déjà atteint le premier palier, que je suis arrivé péniblement au deuxième palier, que je suis en train de gravir les marches qui me mènent au troisième palier,  que la poignée du sac que je tiens à la main gauche est en train de lâcher et que si ce n’est pas la poignée qui lâche c’est moi qui vais la lâcher ».  « Biloudionne ! Tou parle tout chol, tou choliloque, tou rouchpète pach’que l’achencheur il est  en réparachionne ». « Gonzales, monsieur Gonzalez, vous êtes mon sauveur portugais. Aidez-moi ». « Yé tout entendou, Biloudionne, yé souis la même émichion à la télévichion ». « Monsieur Gonzales, je sais qu’avec vous je peux faire appel à un ami ». « Biloudionne, yé vous diche tout. La bonne ch’est la pétite Bé, meumeuh ». « Heuuu ».

01/06/2009

Cherche un menu à deux plats

« Papa, aujourd’hui c’est le jour de la tarte aux pommes. C’est chouette, non ? ». « Gamin, depuis quand crois-tu que c’est toi qui vas composer le menu ici ? Aujourd’hui on mange italien. En entrée, l’antipasti, c’est raviolis nature, et, en plat principal, raviolis à la sauce. Comme je n’ai que des boîtes de raviolis en sauce je vais en laver quelques uns pour préparer l’entrée. Gamin, j’espère que tu accepteras que nous n’ayons qu’une seule assiette pour tout le repas. Ils l’ont dit à la télévision : il faut économiser l’eau. C’est pour ça que, sur le balcon, j’aurais préféré planter un platane parce que c’est plein d’oiseaux, mais je me contente d’un bonzaï en pot. Pour les toilettes et pour la vaisselle c’est la même chose, il faut économiser l’eau et, pour la vaisselle, en plus, il faut économiser les gestes inutiles. C’est grâce aux économies que je peux t’offrir des vacances de deux fois un demi-jour à la plaine de jeux. Je résume : gamin, aujourd’hui journée italienne, deux plats, une assiette ». « Papa, tu peux supprimer l’entrée, je n’aurai pas fort faim car je dois garder une place dans mon estomac pour la tarte aux pommes. Papy et Mamy me l’ont dit ». « Pourquoi t’ont-ils dit ça, ces vieux schnocks, gamin ? ». « Parce que, papa, normalement, après les raviolis et avant ta sieste, il est prévu que tu me conduises chez eux ». « Gamin, tu veux faire la révolution ? Non seulement tu décides de mon repas mais tu veux gérer mon emploi du temps ! ». « Papa, si tu es sage maintenant, quand tu seras à l’hospice j’irai te porter des bonbons qui ne collent pas à ton dentier ». « Heuuu ».

13/04/2008

Cherche la domotique idéale

« Papa, c’est quoi la domotique ? ». « C’est simple, gamin, ça vient de domo et de tique mais ne me demande pas pourquoi ». « Et c’est quoi, papa ? ». « Ben, heuuu, c’est comme la télévision. Quand c’est une émission politique, tu pousses sur un bouton et, hop, tu te retrouves dans une émission sur le jardinage ». « Mais c’est vieux, ça, papa ». « Oui, gamin, mais on fait mieux aujourd’hui. Par exemple : tu éternues et hop, le tiroir avec les mouchoirs en papier s’ouvre ». « Tu fais de la domotique, toi, papa ? ». « Oui, gamin, je me lance ». « Ah ». « J’ai mis un post-it sur la casserole à pommes de terre sur lequel j’ai inscrit ‘Si tu te mets à bouillir, appelle moi, j’arrive’ ». « Et ça marche ta télécommande à patates ? ». « Non, gamin, ce n’est pas encore au point, ça continue à déborder ».

08/03/2008

Cherche l'aide télévisuelle

« Allo, Gérard, j’ai besoin d’un coup de main ». « Ah bon. Dis toujours ». « Je dois descendre la télé à la cave et c’est lourd ». « Elle ne va plus ? ». « Qui ça ? ». « Ta télé ». « Si, si, mais maman va venir me rendre visite et je ne veux pas qu’elle voie que je regarde des cassettes porno ». « Tu n’as qu’à descendre tes cassettes à la cave, une à la fois si c’est trop lourd ». « Heuuu ».

01/02/2007

Cherche une tente opaque

Ma seule émission culturelle, ce sont les publicités à la télévision. Celles qui durent cinq minutes, de 19 h 55 à 20 heures. Ce soir, pour sauver la planète, il faut couper l’électricité de 19 h 45 à 20 heures. Et mon émission culturelle, hein, elle devient quoi ? Comment saurai-je si les nouveaux rasoirs branleurs ont cinq, six ou dix-huit lames ?  Mon problème : la télé est située près du balcon et on voit des lueurs de la rue quand elle est allumée. Sauvez la planète, oui, mais pas en sacrifiant la culture. Je cherche pour ce soir une tente opaque.

12/08/2006

Cherche à me faire tout petit.

Ce samedi il y avait une animation au supermarché. "Cher monsieur, client fidèle, voyons voir ce qu'il y a dans votre caddy". "Heuuu". "Ah, ah, du cassoulet, oui, oui, oui, oui, douze boîtes, chers amis, que voyons nous dans le caddy de ce client fidèle, hein, douze boîtes de cassoulet. Alors". "Ben, heuuu, je reçois des amis, il a plu, j'ai essayé d'allumer le barbecue, il est inondé, les allumettes font pchouit, alors je vais cuisiner au micro-ondes". "Ah, ah, cher client, tout le monde vous regarde". "Bonjour, maman". "Non, non, nous ne sommes pas à la télévision, nous vous avons choisi pour être la ménagère modèle". "Je ne suis pas ménagère, je suis pensionné et je veux rentrer chez moi". "Ah oui, pour recevoir des amis, c'est celà, n'est-il pas". "Je veux rentrer, je dois retrouver ma scie à métaux pour découper les brochettes pour qu'elles entrent dans le micro-ondes". "Ah, ah, c'est celà, oui, c'est celà. Et là, dans votre caddy, que voyons-nous, un pot de chambre". "Ben, heuu, c'est pour faire une jardinière pour une amie". "Ah, ah, et là, hein, mesdames et messieurs, douze boîtes de préservatifs". "C'est pour faire un concours de ballon, celui qui ...". "Stop, cher client, des enfants nous regardent". "Je veux rentrer chez moi". "Chère ménagère". "Heuu, appelez moi monsieur". "Cher monsieur et client fidèle, vous êtes notre gagnant. Devinez quoi". "Heuu, une voiture ? un mobilhome ? une cure de tassaloptérapie ? 15 points Happy Days ? Un week end avec ...". "Cher monsieur, ménagère et client fidèle, vous avez gagné ..., vous avez gagné ..., vous avez gagné un cube de bouillon de poule". "Heuu, je peux rentrer chez moi". C'est stupide, j'ai perdu une heure pour un cube de bouillon de poule. La prochaine fois, quand il y aura animation au supermarché, je veux passer incognito.