06/05/2008

Cherche la fête des mères (5)

Driiiing. « Je parie que c’est ton collègue Gérard ». « M’enfin, maman. Tu es presdigitaticienne ? ». « Idiot. Qui veux-tu qui sonne chez toi, enfin ? ». « Heuuu, Gérard, peut-être ». Driiiing. « Tu as entendu, maman, ça a refait dring ». « Bouge ton cul, idiot, vas décrocher ». « Oui, maman. Et je dis quoi ? ». « Tu lui donne les prévisions météo, idiot ». « Heuuu, et où je vais les trouver ? ». Driiiiiiiiing. « Maman, ça a encore sonné ». « Dis, as-tu vu que je portais une oreillette comme le constipé de la starac ? J’ai entendu. Décroche, et si ce sont des témoins de jéhovah, tu dis que tu n’es pas là ». « Heuuu, êtes-vous des témoins de, un instant, des témoins de quoi, maman ? ». « Passe-moi le cornet. Allo, Gérard ? ». « Oui. Pourquoi ? ». « Parce que vous avez poussé sur la sonnette, imbécile ». « Je crois que je me suis trompé d’adresse ». « Gérard, au pied. Montez que je vois à quoi vous ressemblez ». « Oui, madame ». « Je confirme, c’est Gérard ton collègue. Tu travailles dans un asile ? Comme client ? ». « Heuuu ».

24/03/2007

Biglodion et les animaux (2)

Biglodion et les animaux (2)

100.000 visites, 100.000 mercis. Pour fêter ça, je vous livre quelques paquets d’annonces déjà publiées et regroupées par thèmes : le gamin, maman, les rencontres, le supermarché, etc. C’est un peu mon « biesse tof » personnel. N’hésitez pas à me faire connaître le vôtre. Bon amusement. Amitiés.

 

Cherche à reprendre des kilos

Bonne nouvelle, diraient des magazines féminins : j’ai perdu cinq kilos. Mais non. En sortant du métro bondé j’avais en main une laisse avec, à l’autre bout, un stupide chienchien à sa dadame. Je n’avais plus le sac du supermarché avec la chipolata, les boîtes de raviolis et les deux bouteilles de rouge. Six kilos et demi d’alimentation vitale contre un sac à puces d’un kilo et demi. Je suis médusé. Comme le radeau. Si les témoins de jéhovah m’expliquent ce qui s’est passé, c’est promis, j’achète un petit cartable noir. Je cherche la stupide mèmère à son chienchien qui a mon sac. Attention, si les bouteilles sont vides, je torture le sac à puces.

 

Cherche deux lapins domestiques

Le sapin sans aiguille que j’ai mis en vente n’a pas encore trouvé acquéreur. Pâques arrive. Je vais le déguiser en sapin de noël pascal et pendre des oeufs à la place des boules. Pour la crèche vivante, les souris blanches feront les moutons des bergers. Je cherche deux lapins, bien sages, un gris et un brun, pour faire l’âne et le boeuf.

 

Cherche spécialiste en grands chiens

Pour occuper ma pension, je suis allé chercher un chien au refuge. J’ai choisi le plus grand possible pour pouvoir lui parler debout, d’homme à homme. Il est très grand, avec de grandes pattes. Et de grandes oreilles. Trop grandes, peut-être. J’ai eu des doutes sur la race quand il m’a répondu Hi Han. Normalement, il aurait du me dire Wouf, non ? Je cherche des explications et aussi un mode d’emploi car je n’arrive pas à lui faire faire le beau.

 

03/02/2007

Cherche à me disculper

Driiing. « C’est tavou ? ». « Bonjour Monsieur, vous êtes témoin de Jéhovah. J’ai déjà donné ». Vlan. Driiing. « Encore vous ». « Avoue, connard, c’est à poil ». « Monsieur, quand je joue au ping pong, je n’utilise pas une poêle, le canard, c’est vous, pas moi ». « J’ai retrouvé cette poêle dans mon capot et une crêpe sur mon pare-brise ». « Bon dieu de bon dieu, comment ce fait-ce ? ». « La fesse, c’est toi, c’est ta poêle, connard ». « Monsieur, je ne vous permets pas, fouillez, je n’ai pas de poêle, j’en avais une jusque hier, je ne sais pas me servir d’une poêle ». « C’est la grosse du quatrième, alors ». « Heuuu, oui, sans doute ».