23/01/2010

Cherche le sens de l'humour

" Papa ". " Oui, gamin ". " Tu as reçu une lettre du supermarché, je peux regarder s'il y a des bons de réductions sur les smarties ? ". " Tu peux regarder, gamin, mais il n'y en a pas, ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Cher client. et bien ça commence bien, hein, papa. Nos caméras de surveillance vous ont surpris en train de prendre quelques dizaines de boîtes préservatifs. Dis donc, papa, tu es un optimiste ! ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez déposé chaque boîte une par une dans chaque caddy que vous avez rencontré, ce qui a occasionné de grosses pagailles aux caisses. Papa, pourquoi tu ne m'as pas pris avec toi, j'adore quand tu m'apprends des trucs comme ça ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez également réglé tous les réveils du rayon des articles ménagers pour qu'ils sonnent à cinq minutes d'intervalle. Mais c'est génial, papa ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Vous avez ensuite monté une tente au rayon camping et avez interpellé plusieurs clients pour qu'ils vous apportent des couvertures. Elle est bonne, celle-là, papa ". " Lis la suite, gamin. Ces gens n'ont pas le sens de l'humour ". " Nous avons du réagir quand nous vous avons vu vous cacher dans une longue robe et en sortir votre tête en criant coucou coucou quand une cliente s'en approchait. Papa, je vais être fier de toi quand je vais raconter ça à mes institutrices ". " Ne fais pas ça, gamin, ces gens n'ont pas le sens de l'humour. Lis la suite ". " En conséquence, et bien que nous. Papa, fais moi un un résumé, j'en ai marre de lire ". " Gamin, c'est simple, tes smarties je vais devoir aller les acheter ailleurs ".

14/06/2009

Cherche à me montrer

 Je me suis décidé à poster une photo de moi. C'est mon psy qui me l'a conseillé parce que je suis trop timide. A la caisse du supermarché je dis merci quand une poufiasse me dit : " Permettez, je n'ai que douze articles ". Aux toilettes d'un restaurant, quand je fais toc toc à la porte et que personne ne répond, j'ai peur d'ouvrir et de tomber sur un sourd en pleine action. Quand une piétonne s'engage sur un passage pour piétons avec une poussette remplie d'un bébé, je freine. Quand je fais pipi dans la rue du balcon du cinquième étage je mets ma main devant ma figure pour ne pas qu'on me reconnaisse. J'ai tout dit à mon psy qui m'a expliqué que j'avais une mauvaise image de moi et que je devais me montrer en y allant piano, voire pianissimo, c-à-d doucement. Mon psy m'a expliqué le mot. Un instant j'ai cru qu'il voulait que j'installe un piano aqueux dans la cuisine. J'ai tout de suite pensé au four à micro-ondes dont j'aurais du me défaire pour avoir assez de place pour le piano. Je pensais à la chanson : ' Il jouait du piano debout " en me disant que, chez moi, ce serait ; " Il mange debout sur le piano " puisque les chaises étaient en séjour pénitentiaire dans la baignoire à cause du piano aqueux. Alors je me montre, pianissimo. Je suis à gauche sur l'écran. Le petit bout blanc qui dépasse, c'est moi. Ne vous méprenez pas, mesdames, ce n'est pas ce que pensez. C'est mon petit doigt qui demande : " As-tu pris la photo ? Puis-je sortir de ta tente ? ".

Chypre 452

12/02/2007

Cherche des vacances économiques

Au salon des vacances : « C’est combien, votre escapade sauvage ? ». « Gnagna euros mais, cher monsieur, tout est compris, le vol aller-retour, la tente, les ravitaillements, les porteurs, le rapatriement si nécessaire et l’assistance juridique en cas de problème ». « Bien, bien, et sans l’assistance ? ». « Gnagna euros ». « Bien, bien, et sans les porteurs ? ». « Ah, vous êtes sportif. Dans ce cas, gnagna euros ». « Et, heuuu, sans la tente ? ». « Gnagna euros, monsieur ». « Bien, bien, et sans le vol aller-retour ? ». « Où voulez-vous aller, monsieur ? ». « J’hésite entre la cascade de Coo et le plan incliné de Ronquières ».