26/08/2010

Le confort de Robert

Quel confort ! Petit déjeuner au lit, pression du pneu avant gauche au lit, repas de midi au lit, sudoku au lit, thermomètre au lit, sieste au lit, découverte de feuilletons débiles dont Robert ignorait l’existence (car Robert avait choisi une chambre d’agents doubles) au lit, repas du soir au lit, pipi caca à 60 cm, distance le séparant de la porte coulissante donnant accès au salon de toilettage d’où il peut entendre les gémissements de son partenaire vacancier en crise de constipation. Il lui rend l’appareil quand il entonne le début de la cinquième de Beethoven avec son instrument à vent. Robert peut faire un jogging à du 2,5 km/h en slalomant entre les promeneurs de perches à perfusion, les remorques à balais et à détergent et les armoires qui maintiennent tièdes les repas chauds et l’espace fumeur. Génial, l’espace fumeur. Pour l’oxygénation des poumons des fumeurs ceux-ci sont obligés de se fournir en oxygène naturel, dehors. Gros progrès de la médecine : le thermomètre ne se fiche plus dans le cul. On le met sous le bras et il fait bip bip quand on est cuit à point.

07/08/2010

La vengeance de Robert

L’hôpital c’est comme une boucherie : il faut prendre un ticket pour dire qu’on a bobo et s’inscrire pour avoir le sparadrap. « Ding,dong, on sert le 503 au guichet B ». Le premier jour, Robert, qui, une fois sa prise de sang faite trois fois car c’est difficile de trouver ses veines, et qui avait du temps à perdre, s’est amusé à prendre des tickets et des tickets en cachette dans la salle des entrées. Quel concert ! « Ding, dong, on sert le 712 au guichet A », « Ding, dong, on sert le 713 au guichet B », « Ding, dong, on sert le 714 au guichet A, B ou C ». « Ding, dong, les tickets numéros 712 à 750 sont servis à n’importe quel guichet ».  « Ding, dong, le premier arrivé au guichet A sera servi le premier ». « Ding, dong, celle ou celui qui détient le plus petit numéro et qui se présente au guichet reçoit un thermomètre à triple fonction : buccale c-à-d dans la bouche, axillaire c-à-d dire sous les aisselles et rectale c-à-d dans le cul ». Robert m’a dit que c’était très mal organisé, que jamais ils n’auraient du parler de triple fonction. C’est bien vrai, ça. Je n’ai jamais vu de sucette à se mettre dans l’oreille.

01/10/2008

Cherche à régler le thermomètre

« Allo, Gérard ». « Oui ». « Comment peut-on régler la vitesse d’un thermomètre ? ». « Répète, je n’ai pas tout compris ». « C’est simple, Gérard. Comment fait-on pour régler la vitesse d’un thermomètre ? ». « Tu te l’es mis où, ce thermomètre ? ». « Sur le balcon, Gérard. Je l’ai cloué au mur ». « Et quel est le problème ? ». « Je l’ai surveillé. Ce matin, à six heures six degrés, à sept heures sept degrés, à huit heures huit degrés, à neuf heures dix degrés, tu retiens, hein, Gérard, dix degrés à neuf heures. A dix heures douze degrés. Et demi. Mon thermomètre s’emballe, Gérard ». « Et cent balles c’est pas cher ». « Que dis-tu ? ». « Rien, rien. Une question : n’aurais-tu pas cloué ton thermomètre face au soleil ? ». « Dis, Gérard, un thermomètre, ce n’est pas fait pour obtenir les horaires des marées, hein. Je m’en fiche des marées, Gérard, j’habite au cinquième. Si la mer monte j’ai le temps de voir venir.  Si je veux connaître la température extérieure, je dois mettre mon thermomètre à l’extérieur, voyons. C’est comme quand tu dois te prendre ta température à toi, Gérard. Tu te le mets où, hein ? Pas dans le bocal de confiture, quand même ». « Je vais te donner un truc pour avoir l’heure sur ton balcon : cloue une montre ». « Heuuu ».

02/11/2006

Cherche un hangar chauffé

"Allo". "Ah, c'est toi, maman, que ce fait-ce ?". "Es-tu allé au cimetière fleurir ton imbécile de père ?". "J'ai fait comme tu as dit, maman, j'ai acheté une bruyère à deux euros". "Et alors ?". "Bêêê, heuuu, j'avais l'air tellement ridicule avec la petite plante que je l'ai mise sur la tombe d'un ancien combattant de 14-18 qui n'avait rien". "Tu as bien fait. Ton imbécile de père ne m'a jamais offert de fleurs de son vivant, je ne vois pas pourquoi il en aurait maintenant qu'il est raide". "C'est pour dire ça que tu téléphones, maman". "Non, idiot, tu as vu le thermomètre ?". "Je vais bien, maman, je ne me suis pas mis le thermomètre dans le derrière". "Idiot, la température extérieure". "Ben oui, il va geler, et alors, c'est normal, on est en novembre". "Idiot, tu n'as rien compris, les pomponettes des cimetières vont geler, elles seront perdues, loues une camionnette et vas les chercher toutes, mets les dans ton appartement, tu les arroses et, dans un an, tu installes un stand près du cimetière". "Maman, à 80 ans, tu as encore tous tes neurones, hein". Je cherche un grand hangar chauffé pour y mettre 2 à 3.000 pomponettes pendant un an.