17/06/2010

L'énigme des chiffres

« Gamin, houhou, viens ici, sors tes doigts de ton nez, termine ta boulette, expédie la par le balcon et viens t’asseoir ». « Où, papa, tous les tabourets sont occupés ». « Mets la vaisselle sale dans l’évier, gamin et viens t’asseoir ». « Papa, il y a des slips à toi qui flottent dans l’évier ». « Gamin, ne t’occupe pas de ma lingerie intime, je suis de sortie ce weekend et il faut que je sois près ». « Tu aurais pu les laver avec du savon à la lavande, hein, papa. Tu vas puer le citron. Tu les as mis tremper dans du truc à vaisselle ». « Gamin, je n’avais que le détergent pour la vaisselle sous la main, compris ». « Oui, papa. A propos, c’est quoi la connerie du jour ? ». « C’est une énigme, gamin. Quel est le chiffre commun à 2, 7, 0, 5, 8 et 9 ? ». « Facile, papa, il suffit de ». « Stooop, gamin, laisse les potes des blogs réfléchir jusqu’à demain ». « Oui, papa ». 

01/06/2009

Cherche un menu à deux plats

« Papa, aujourd’hui c’est le jour de la tarte aux pommes. C’est chouette, non ? ». « Gamin, depuis quand crois-tu que c’est toi qui vas composer le menu ici ? Aujourd’hui on mange italien. En entrée, l’antipasti, c’est raviolis nature, et, en plat principal, raviolis à la sauce. Comme je n’ai que des boîtes de raviolis en sauce je vais en laver quelques uns pour préparer l’entrée. Gamin, j’espère que tu accepteras que nous n’ayons qu’une seule assiette pour tout le repas. Ils l’ont dit à la télévision : il faut économiser l’eau. C’est pour ça que, sur le balcon, j’aurais préféré planter un platane parce que c’est plein d’oiseaux, mais je me contente d’un bonzaï en pot. Pour les toilettes et pour la vaisselle c’est la même chose, il faut économiser l’eau et, pour la vaisselle, en plus, il faut économiser les gestes inutiles. C’est grâce aux économies que je peux t’offrir des vacances de deux fois un demi-jour à la plaine de jeux. Je résume : gamin, aujourd’hui journée italienne, deux plats, une assiette ». « Papa, tu peux supprimer l’entrée, je n’aurai pas fort faim car je dois garder une place dans mon estomac pour la tarte aux pommes. Papy et Mamy me l’ont dit ». « Pourquoi t’ont-ils dit ça, ces vieux schnocks, gamin ? ». « Parce que, papa, normalement, après les raviolis et avant ta sieste, il est prévu que tu me conduises chez eux ». « Gamin, tu veux faire la révolution ? Non seulement tu décides de mon repas mais tu veux gérer mon emploi du temps ! ». « Papa, si tu es sage maintenant, quand tu seras à l’hospice j’irai te porter des bonbons qui ne collent pas à ton dentier ». « Heuuu ».

30/04/2009

Cherche l'énigme

« Docteur, pour les séances de divan, faites-vous des abonnements à prix réduit ? ». « Non, pourquoi ? ». « Je crois que ça va être long avec moi, docteur. Je suis une énigme pour moi-même ». « Qu’est-ce qui vous turlupine aujourd’hui ». « Je n’aime pas ce mot, docteur. Je n’ai plus turlupiné depuis des années-lumière. Il n’y a plus de lumière, docteur. Quelqu’un a du couper le courant ». « Avez-vous des indices sur l’origine ». « Quelqu’un m’a dit que je faisais une obsession sur les raviolis ». « Ah bon ! Je ne vois pas le rapport ». « Vous voyez, docteur, vous ne voyez rien non plus. Pas de rapport, c’est ça qui me turlupine ». « Mais ! ». « Docteur, moi je peux le dire. Je paye pour le dire ». « Sans vouloir vous demander le prix d’une séance, expliquez-moi comment vous préparez les raviolis ». « En ouvrant une boîte, docteur ». « Bien, bien. Ensuite ? ». « Quand c’est chaud j’appelle le gamin pour qu’il vienne à table ». « Je veux dire : entre les deux que faites-vous ? ». « J’allume le gaz. Le gamin n’aime pas les raviolis froids ». « Bien. Racontez-moi. Que mettez-vous sur les raviolis, du gruyère, du parmesan, du persil de la ciboulette ? ». « C’est quoi ça, de la ciboulette, docteur ? ». « Ce sont de fines herbes qu’il faut couper en tout petits morceau ». « C’est trop dangereux la ciboulette, docteur ». « Mais non, c’est bourré de vitamines ». « Je veux dire que c’est dangereux pour moi si je dois la couper en petits morceaux, docteur. Je n’ai déjà pas facile pour ouvrir la boîte, j’en mets partout, d’ailleurs je ne mets plus les raviolis dans une casserole, ça fait trop de vaisselle, je chauffe la boîte ». « Mais il n’y a pas de manche à une boîte ! ». « Je sais ». « Et alors ? ». « J’attends que ça refroidisse. Une expérience m’a suffit. Pas con, hein, docteur ». « Ce sera tout pour aujourd’hui. Vous restez une énigme pour moi ». « A propos, docteur ». « Oui ». « Pour la prochaine fois mettez plus de coussins sur le divan ».

27/02/2007

Cherche une cuisine équipée

Batibouw, salon de l'habitation à Bruxelles. « Elle est vraiment équipée, votre cuisine ? ». « Tout y est, monsieur ». « Et qui fait la vaisselle, hein ? ». « Vous ou madame ». « Y a pas de madame chez moi ». « Alors, c’est vous ». « C’est bien ce que je pense, elle n’est pas équipée votre cuisine ».

04/07/2006

Cherche nouvel avocat

La mère du gamin a obtenu la garde alternée pour les vacances. Je crois que je me suis fait avoir : le gamin va chez elle jusqu'à ses 18 ans et je l'aurai pour les vacances de 18 à 36 ans. Mais je ne vais quand même pas rester coincé avec un gamin jusqu'à ses 36 ans pendant toutes les vacances. C'est que ça mange beaucoup à cet âge là. Et ça a des copains. Bruyants. Qui vont vouloir faire un feu de camp dans l'appartement. Son train électrique ne tiendra pas jusque là. Et quel âge j'aurai ? Je serai peut-être dans une voiturette à pousser. Le gamin ne sais pas essuyer une vaisselle sans casser une assiette, il ne saura jamais me pousser sans me renverser. Et puis ça ne doit pas être bon pour son spychi, piscism, pour sa tête, quoi. Je cherche un avocat spécialisé en garde alternée. Mieux, une avocate, ça a plus facile pour faire pleurer les juges.

03/07/2006

Cherche aide ménagère

"Gamin, où vas-tu ?". "A la toilette". "Mais c'est tous les jours la même chose, juste au moment de faire la vaisselle". "Mais c'est chiant la vaisselle, papa". "Quoi, que dis-tu, je ne veux plus t'entendre dire ce mot là". "Mais toi tu le dis tout le temps : les feux rouges sont chiants, les ministres sont chiants, ceux d'en dessous sont chiants". "Gamin, arrête, sois pas chiant". "Tu vois, tu le dis tout le temps". "Heu, c'est que, heu, et de un j'ai l'âge requis pour le dire, et de deux, chez moi c'est comme qui dirait un réflexe professionnel, c'est comme un mot de passe obligatoire quand on reçoit du boulot". "Papa, c'est urgent". "Vas faire ta crotte vite fait, on fera la vaisselle à l'eau froide". Non mais, je ne vais quand même pas acheter des assiettes en carton au kilo. Je cherche une aide ménagère.