12/12/2009

Cherche le naturel

« Papa, c’est quoi un minaret ? ». « Ah, gamin, c’est joli. C’est comme une tour, comme un clocher chez nous, mais incompatible avec notre paysage et notre culture européenne. Il n’y a pas de cloches dans un minaret mais c’est plus fin, plus élégant, plus adapté à d’autres contrées, loin de chez nous, là où il y a du soleil. Un clocher, c’est l’emblème de notre passé, même si les églises sont désertes, et un minaret, pour nous européens, c’est presque un symbole, celui des voyages en Tunisie, en Turquie, au Maroc, mais pas à Bruxelles, à Venise ou à Lourdes ». « Et en Suisse, papa ? ». « Gamin, je vois qu’à l’école on t’enseigne l’actualité. C’est bien. Les suisses ont voulu rester suisses, gamin, avec leurs chalets, leurs vaches et leurs cloches. Vois-tu, gamin, les minarets, c’est comme la grippe H1N1, ça risque d’être une pandémie. Sais-tu ce que c’est ? ». « Oui, papa, c’est quand tout le monde peut être victime et en mourir ». « Dis donc, gamin, tu es dans une bonne école ». « Et tu es contre les minarets, papa ? ». « Gamin, réfléchis un peu. Si les anciens égyptiens débarquaient comme les autres avec leurs minarets, nous aurions des pyramides partout. Un rond-point, hop, une pyramide. Plus de parking au supermarché car, dessus, hop, une pyramide. A Versailles, hop, une pyramide. Si on laisse faire les constructeurs de pyramides, nous, les belges, nous aurions l’air ridicules avec notre Lion de Waterloo ». « Papa, si j’ai bien compris, à chacun sa culture mais chacun chez soi, c’est ça ? ». « Gamin, tu es de la graine de génie. Et je n’oublie pas que la petite graine c’était moi ».

16/09/2009

Bébé assume l'intérim - 4

Coucou, ici Bébé, Bag-in-Box sans le Box, depuis trois jours sur ce blog. Je m'entraîne au belcanto. Je belcantote. Ah, que je ris de me voir si belle en ce miroir. Je ne sais plus s'il faut dire "Case ta fiore" en parlant de la fille quadragénaire qui n'a jamais connu l'homme ou "Casse ta fiore" en parlant d'une tirelire. De plus, le tirelire n'existe plus en Italie depuis que les distributeurs de billets ne donnent que des euros. Plus de lires. On se gondole à Venise, la Bruges du sud, devant les fers à passer et à repasser. Maman a aussi un vaporetto pour les chemises de papa. Alors je chante ; " Dans la forêt un grand cerf, regardais par la fenêtre, un lapin venir à l'huile, et lui parler rainsi, serre, serre, couvre-moi, ou le chasseur me tuera, lapin, là peint, entre et vient, me serrer la main ".

037