25/06/2008

Cherche la poésie

« C’est quoi, ça Gérard ? ». « Des renoncules ». « Renoncule, je t’en … ». « Stop, j’ai des voisins, moi ». « Gérard, c’est quoi, ça ? ». « Je viens de te le dire, des renoncules ». « Ah, Renoncule, je t’en … ». « Arrêêête, on n’est pas au cinquième étage, ici ». « Tu n’es pas poète, hein, toi, Gérard, tu n’as pas la rime facile. Et là, c’est quoi ? « . « Là, ce sont mes patates ». « Vive van’ boma, patâte ne sossisse ». « T’arrêtes, oui, ou alors tu pars ». « Pas avant que tu me dises ce qu’il y a dans ta flotte, là ». « Là, c’est la mare aux grenouilles ». « C’est profond ? ». « Non, pourquoi ? ». « Alors, j’ai trouvé. Poème. Dans la mare aux grenouilles, j’ai de l’eau jusqu’aux cou … ». Bllullullullup, stlllopllll, Glérlaaardllll, je vais me noir, je ne vllleux pas boufflller des tétards ». « Maintenant, tu te tais ? ». « Oui, Gérard ».

07/04/2006

Cherche une spiritualité profonde

Quand je suis seul, je fais dans la spiritualité : "D'où qu'est-ce que je viens-je ?", "Ousque je vas ?", "Dans quel état j'erre ?". A propos d'étagère, je ne citerai pas la marque, la mienne s'est effondrée, cinq fois. Avec tout ce qui avait dessus. Les voisins du dessous sont fâchés ; à cause du bruit ils ont cru qu'un avion avait percuté l'immeuble. Ils perturbent ma réflexion quand ils viennent tambouriner à la porte. Je n'arrive plus à me concentrer. Comment faire ?

01:47 Écrit par Fanny | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : avion, etagere, spiritualite, porte, voisins |  Facebook |