13/06/2010

Cherche le 13 juin 2010

 

« Papa, tu sais qu’aujourd’hui c’est la fête des pères ». « Oui, gamin. D’ailleurs, pour l’apéritif, je me suis acheté un paquet de douze zakouskis surgelés faits comme à la maison ». « Mais tu n’en as jamais fait, papa ». « C’est ce qui est écrit sur la boîte, gamin ». « Papa, j’ai besoin d’un carton et de la colle forte ». « Ah bon ! ». « C’est pour finaliser l’esquisse de mon cadeau pour ta fête » ? « Finaliser l’esquisse ! Que veux-tu dire, gamin ? ». « Le 14 mai, dans la colonne Archives, tu n’avais pas l’air ravi de ma composition. Alors j’ai revu ma copie ? C’est pour mettre sur la porte des toilettes quand tu ne veux pas que je te dérange pendant que tu lis. Vas voir, c’est sur ton bureau ». « Oufti ! Tu n’aurais peut-être pas du mettre les petites crottes, on va nous prendre pour des lapins ". 

065

12/05/2008

Tûûût 16 Cherche à éliminer les croûtes

« Allo. C’est pour six pizzas aux anchois, six pizzas aux quatre fromages, attention j’ai bien dit six pizzas aux quatre fromages et pas quatre pizzas aux six fromages, hein, douze jambon champignon, elles partent vite celles-là, et, heuuu, c’est à quoi les pizzas maison ? ». « Un peu de tout ». « Ah. C’est plus difficile à découper, alors. C’est qu’on sera nombreux et je dois découper des petits carrés. C’est pour faire des zakouskis à l’apéritif. Je dois découper des petits carrés de deux sur deux dans des pizzas. Des avec olive et des sans olive. Vous mettez des olives de quelle couleur sur vos pizzas ? ». « Des noires, monsieur ». « Ah oui, je vois, des olives comme des cafards sans patte. Est-ce qu’il y a beaucoup de croûtes ? ». « C’est quoi cette histoire de croûtes ? ». « Bonjour, chef. Vous allez bien, chef ? Et madame, toujours heureuse ? Un instant, monsieur, je m’occupe de vos croûtes dans un instant, mon chef m’interpelle. Et comment va votre belle-maman ? ». « C’est quoi cette histoire de croûtes ? ». « Rien, chef, un type qui croit que nous sommes l’infirmerie, ne vous inquiétez pas, chef, vous me connaissez, je vais régler ça en deux secondes ». Tûûût, tûûût, tûûût.